Archives de catégorie : Ubuntu

Ubuntu Feisty Fawn

ubuntu.jpg Des nouvelles d’Ubuntu: la version 7.04 (soit Avril 2007) est sortie comme prévu fin avril. Le nom de code cette fois-ci est Feisty fawn (le Faon Fougueux).

Les nouveautés

Comme d’habitude, des mises à niveau des éléments centraux du système: un nouveau noyau Linux 2.6.20, X.Org 7.2 et Gnome 2.18. Même si ces choses ne sont pas directement visibles, elles montrent le dynamisme du logiciel libre.

analyseur-utilisation-disques.png

Mais aussi un nouvel outil de migration Window pour faciliter celle-ci, ainsi qu’un gestionnaire de réseau « zero configuration », qui détecte seul les réseaux filaires et sans fils (wireless).

A noter enfin un nouvel analyseur d’utilisation des disques (ci-contre), qui permet une vue graphique de la taille de chaque répertoire.

Les Codecs et les pilotes propriétaires

L’installation des codecs audio-video non libres est désormais automatisée. Si Ubuntu ne peut les fournir de base (pour des problèmes de droits), ils sont désormais automatiquement installés au premier besoin.

Côté pilote propriétaires, une solution équivalente a été trouvée: par défaut, Ubuntu installe les pilotes « libres ». Mais un Gestionnaire de pilotes propriétaires vous permet de choisir d’installer le pilote propriétaire de votre carte graphique ou de votre carte wi-fi.

Les jeux

sudoku.png

Côté jeu, un Sudoku et un jeu d’échec font leur apparition.

J’en connais qui seraient capables de passer à Ubuntu rien que pour le Sudoku…

Effets 3D

Enfin, les premiers effets 3D sont maintenant intégrés de base. Je vous avais parlé de Beryl dans un article précédent. Le projet Beryl était un dérivé (un fork) du projet Compiz, libre, mais financé par Novell. Les 2 projets sont maintenant réunis, et vont ainsi vont progresser plus vite. C’est donc désormais Compiz que l’on retrouve dans Ubuntu Feisty.

J’avais désinstallé Beryl, car j’avais quelques plantages, probablement dûs à ma carte graphique, une carte ATI Radeon X600. J’ai également désinstallé Compiz. Pas d’effets 3D donc: j’utilise les pilotes libres, il faudrait que j’essaie avec les pilotes propriétaire, mais bon… c’est joli, mais cela n’a rien d’essentiel.
A ce sujet, il vaut mieux posséder une carte nVidia, car la société nVidia joue le jeu du logiciel libre et fournit les infos nécessaires au développement d’un bon pilote. Ce qui n’est pas le cas d’ATI.

Voilà un petit tour d’horizon de Feisty Fawn. Prochaine version en octobre, elle s’appelera Gutsy Gibbon (le Gibbon venteux)…

Partenariat Dell / Ubuntu

logodell.png Ça y est, l’annonce est officielle: DELL va proposer des PC avec Ubuntu comme système d’exploitation. L’offre est pour l’instant limitée aux US, mais gageons qu’elle sera étendue à l’europe et au reste du monde bientôt.

C’est un pas important pour Ubuntu et le logiciel libre: un grand constructeur mondial qui propose Ubuntu en lieu et place de Windows… si vous le désirez. Peut-être même la première épine dans le pied du géant Microsoft. Fini le temps où Windows était imposé sur chaque PC vendu dans le monde, rapportant ainsi, grâce à des accords d’exclusivité, des millions de dollars à M$.

Et bravo à Dell, qui choisit clairement l’ouverture, au risque de subir les foudres de Microsoft, qui lui augmentera probablement le prix des licences Windows.

Tout cela a commencé il y a à peine 2 mois: Dell avait alors lancé sur son site ideastorm une enquête pour connaître les envies de ses clients: quelle distribution Linux préfèreraient-ils voir sur un PC Dell ? C’est manifestement Ubuntu qui a eu le plus de réponses favorables.

On peut déjà en tirer la conclusion suivante: si vous voulez acheter un PC qui sera compatible Ubuntu (je veux dire par là qui n’utilise pas de pilotes propriétaires pour lesquels le constructeur ne fournit que la version Windows), alors achetez un DELL.

Le lien vers l’annonce officielle de DELL.

LightZone

Site Lightzone Retoucher les images, les photos, ce n’est pas toujours simple, et les logiciels puissants comme Adobe Photoshop ou The Gimp (l’équivalent open-source) ne sont ni faciles ni intuitifs au premier abord. Ils nécessitent un temps d’apprentissage, mais savent tout faire.

Alors voilà LightZone, dont la seule fonction est de travailler sur la couleur, les contrastes et la tonalité, mais en restant très simple d’emploi. Light Crafts, l’éditeur, a de plus décidé de fournir la version Linux gratuitement, alors que la version Windows ou Mac est payante (vous pouvez tout de même la tester 1 mois gratuitement). Sympa, non ?

J’ai eu besoin de ce logiciel pour une des photos que j’avais prise à la Défense: j’avais pris 2 photos, en jouant sur le diaphragme, voyant bien que j’étais en contre-jour. Mais aucune des deux ne faisait l’affaire: sur la première, la tour est bien, et sur la seconde, les buissons sont correctement exposés. En 5mn, grâce à LightZone, j’obtenais la troisième photo:

les buissons sont trop sombres la tour est surexposée les buissons de la première photo ont plus de lumière maintenant

Il y a sûrement moyen de faire mieux encore, et toujours aussi facilement. Allez voir les 3 démos proposées sur le site de Light Crafts: c’est vraiment bluffant. Fini les photos en contre-jour, ou sans contrastes. Ça a l’air vraiment puisssant.

Listen

Listen Le lecteur audio parfait ? en tout cas il s’en rapproche. Par défaut, Ubuntu installe « Rythmbox », un clone de iTunes, plutôt lourd, et finalement par très pratique. Quand je dis clone d’iTunes, c’est dans le sens « je m’occupe de tout »: musique, radio, podcasts, etc… Sur Windows, il s’insinue partout, et ne parlons de ce qu’il fait sans que vous le sachiez… Pas de ça dans le logiciel libre, bien entendu.
Et dans le monde (du) libre, il y a du choix: il existe un quantité de logiciels pour écouter la musique sur son PC, selon ses goûts et ses besoins. En cherchant et en lisant des articles, j’ai donc choisi Listen: simple, léger et puissant, je peux écouter ma musique et la radio. Il a également une fonction Podcast, mais je ne l’emploierai pas (elle n’est pas top de plus). Mais ce que Listen fait en plus c’est:

  • il va chercher les pochettes sur le Net
  • affiche la page du Wiki de l’artiste ou du groupe
  • affiche les textes du morceau en cours

Démonstration par l’image

Capture-Listen1.png la fenêtre complète, on peut choisir entre 3 modes: le player seul, player + la liste de lecture, et enfin player + la liste de lecture + bibliothèque.

Capture-Listen2.png La page Wikipedia sur l’artiste ou l’album, toujours intéressant pour en savoir plus sur le groupe, son histoire, avec des liens internet pour en savoir plus. Wikipedia est la fameuse encyclopédie libre, très bonne source d’information quoique certains en disent. Je devrais faire un article à ce sujet d’ailleurs.

Paroles Et enfin les textes du morceau courant. Pour enfin comprendre ce que l’artiste anglophone raconte ! Avec un peu de chance… Pour les titres français, cela semble plus aléatoire… J’ai essayé avec Bashung, ça colle rarement: je lance « Ma petite entreprise », et j’ai les paroles de « Ma vie » d’Alain Barrière !!

Il se réduit bien sûr dans le « systray » en simple icône, affiche une petite fenêtre au changement de titre, gère audioscrobbler pour envoyer les infos sur Lastfm. On peut également éditer les informations contenues dans chaque morceau (les « Id tags »: titre, artiste, date, etc…)
Le développement est encore en cours (version 0.4.3), mais c’est déjà un très bon lecteur. Et il s’améliorera encore n’en doutons pas.

OpenSSH

site français openssh Qu’est-ce c’est ? un moyen sécurisé de se connecter à distance sur une autre machine, un autre PC, et de pouvoir copier des fichiers. Son avantage est qu’il est entièrement crypté (mot de passe et données), et donc parfaitement sécurisé. A la différence de Telnet ou FTP, où le mot de passe (et le reste) passe en clair.

Le fonctionnement est du mode client-serveur. Un client (vous) se connecte sur un serveur (moi). Rien de bien sorcier, le principe est le suivant: une machine écoute (le serveur) et répond aux demandes de connexion du client. Si vous voulez en savoir plus, j’avais fait une page sur le FTP il y a quelque temps. Allez voir ici.

Il y a d’autres possibilités, rendues possible par le tunnelling: à travers cette connexion, on fait alors passer d’autres protocoles. Mais ce sera pour un autre article…

Voilà le détail de l’opération pour un transfert de fichiers, avec la connexion d’un client: Continuer la lecture OpenSSH

Sauvegarder les données

logo apache Oops ! petite frayeur aujourd’hui: le blog ne répondait plus depuis dimanche, avec un message d’erreur du serveur Apache (le serveur Web utilisé par Free)… Rien de grave me suis-je dit, le problème est chez Free, il suffit d’attendre que cela revienne.Ce lundi matin toujours pareil, puis dans l’après-midi, cela allait un peu plus loin, puisque c’était un message WordPress indiquant que la base de données était indisponible.

C’est à ce moment là que je me suis dit: et si jamais Free avait eu de gros problèmes, et que la base de données était remise à zéro ? Autrement dit, « de quand date ta dernière sauvegarde ? » Et la réponse n’était pas bonne… ma dernière sauvegarde datait du 07 août, et encore, il ne comprenait que WordPress (le blog) et pas les albums photos. J’ai tout de même toutes les photos dans un coin, mais tous les commentaires auraient été perdus !

Le lundi soir donc, tout fonctionnait, et la première chose que j’ai faite en rentrant du boulot, c’est une bonne vieille sauvegarde WordPress + Zenphoto.

Puis le site est redevenu inaccessible jusqu’à aujourd’hui, donc 4 jours quand même.

Mais avec une sauvegarde récente, on est beaucoup plus serein !!

Beryl

beryl1.png Beryl, le gestionnaire de bureau 3D, c’est un peu le pendant de l’interface graphique du futur MS Windows Vista. Avec Ubuntu, c’est déjà là.

A quoi ça sert ? A rien diront les puristes: c’est donc indispensable ! En fait plein d’effets graphiques, comme par exemple les fenêtres qui se déforment comme du chewing-gum quand on les déplace, la transparence, ou encore des effets de vagues, ou de pluie… on peut aussi visualiser les 4 bureaux possibles sous la forme d’un cube…

La preuve par l’image:

bureau.png

Voici donc 2 bureaux: je peux basculer de l’un à l’autre d’une simple combinaison de touches, ou faire tourner le cube avec la souris…

Vous remarquerez à droite la fenêtre de Vmware, qui me permet de démarrer Windows (toujours présent sur le disque) dans une fenêtre, sans avoir à redémarrer le PC, et de lancer par exemple IGN Rando, logiciel qui n’existe pas sous Linux.

Avec Beryl, en supprimant les animations inutiles, et ne gardant que le pratique ou l’esthètique, on doit arriver à quelque chose de pas mal. C’est sympa de pouvoir régler le contraste d’une fenêtre avec la roulette de la souris, ou bien d’aligner toutes les fenêtres sur l’écran.

Un autre exemple, inutile celui-là, mais marrant:

fenetres.png

Et Microsoft dans tout ça ?

Microsoft va sortir en janvier Windows Vista à grand renfort de publicité.

Qu’est-ce que Vista ? un noyau plus sécurisé pour contrer les attaques incessantes (inconnues sous Linux), et une interface graphique 3D.

La différence est que Microsoft utilise DirectX (techno propriétaire MS) alors que Beryl (ou encore Compiz) utilse OpenGL (techno open source). Il s’agit pour les deux d’utiliser les capacités du processeur graphique directement, ce qui permet tous ces effets sans (trop) ralentir le système.

Mais pour Windows Vista, il vous faudra débourser entre 100€ et 400€.
Les prix ne sont pas encore communiqués, c’est normal, les mauvaises nouvelles viennent en dernier.

Ubuntu Edgy Eft

salamandre.jpg Je viens de passer à la dernière version d’Ubuntu appelée Edgy Eft ce qui peut se traduire par « la salamandre énervée »…

Le monde du logiciel libre regorge de noms d’animaux pris comme symbole, comme le gnou de Gnu (!), ou le pingouin de Linux… Et les développeurs d’Ubuntu s’en donnent à coeur joie, on se demande même où ils vont chercher ça…

Rappelons le nom des versions successives:

4.10 – The Warty Warthog (Le Phacochère Verruqueux)
5.04 – The Hoary Hedgehog (Le Hérisson Vénérable)
5.10 – The Breezy Badger (Le Blaireau Jovial)
6.06 – The Dapper Drake (Le Canard Pimpant)
6.10 – Edgy Eft (La salamandre énervée)
7.04 – The Feisty Fawn (Le Faon Courageux)

La prochaine version à venir est donc maintenant la 7.04, ce qui signifie avril 2007. Le rythme habituel est une nouvelle version tous les 6 mois, avec les améliorations qui vont avec. Meilleur que Microsoft, non ? d’autant qu’elle est par nature gratuite.

La mise à jour s’est déroulée sans problème, et je peux maintenant synchroniser mon Palm, un des derniers trucs qui ne passaient pas sous Ubuntu. Je le synchronise avec mon carnet d’adresse d’Evolution, le logiciel de messagerie. Pratique.

J’ai quand même du réinstaller quelques programmes (non officiels), mais sans perdre mes « settings » précédents, donc pas vraiment gênant et très rapidement corrigé. Sous Linux, ce genre de choses est parfaitemant géré.
Les quelques problèmes rencontrés, comme par exemple Vmware qui ne démarrait plus, ont été vite réglés grâce au site de la communauté francophone, très réactive, et qui avait déjà identifié et solutionné ces problèmes.

Les nouveautés de cette version: démarrage et arrêt plus rapides, Firefox 2.0 (même si je l’avais déjà installé auparavant), la mise à jour de nombreux logiciels: Evolution 2.8 (messagerie), Gaim 2.0 beta (pour msn), Gnome 2.16.1 (interface graphique), et d’autres encore.

Sous le capot: Noyau Linux 2.6.17, Python 2.5 et surtout X.org 7.1, intégrant AIGLX, qui permet l’exploitation du processeur de la carte graphique, nécessaire pour utiliser Beryl, le gestionnaire de bureau 3D.

Le prochain article sera sur Beryl !

La voix du libre (du Québec)

facil.png C’est un site québecois destiné à l’Appropriation Collective de l’informatique Libre. Le F est pour FACIL, c’est donc un acronyme récursif !! dont le monde libre est tant friand. L’exemple type est GNU: Gnu is Not Unix. Enfin bref…

Ce site parlait d’un projet de radio internet La Voix du Libre; je cite:

La Voix du libre a pour but de créer un nouveau moyen de communication pour la communauté du libre. Après les sites web, les forums et les blogs, la notion de radio va permettre de rendre le dialogue plus rapide.

Pour l’instant, pas de radio, mais un simple blog d’où l’on peut télécharger les « émissions ».

La première présentation est consacrée à Ubuntu. Vous pouvez donc télécharger, sur le Le blog de la voix du Libre, l’enregistrement de Ubuntu, GNU/Linux pour tous et toutes, présenté par Jeff Bailey, responsable du support au bureau montréalais de Canonical, qui présente la distribution Ubuntu à un public non-technique.

Signalons d’abord que Jeff Bailey passe allègrement du français à l’anglais… Il faut donc suivre ! Ensuite c’est assez orienté modèle de développement, donc pas forcément très technique effectivement, mais quand même sur un domaine particulier. et pas forcément accessible à toutes et à tous.

Il explique le projet Ubuntu, comment ça marche, et comment il peut être rentable. Il explique aussi le projet Launchpad: une plateforme commune pour le développement du logiciel libre (un projet de Canonical). Centraliser tous les projets, gérer les bugs d’une manière centralisée… Le futur du libre sans doute. Pour ceux que le sujet intéresse, c’est passionnant.

Je ne résiste pas à vous passer un court extrait: Jeff Bailey parle en anglais à ce moment là, et monte en aigu comme le font les anglophones quand il se pose la question fatidique: « Comment prévoyez-vous de faire de l’argent avec ça ? »… ça me fait toujours rigoler !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Carte Ubuntu

Carte Ubuntu Voilà la carte des utilisateurs Ubuntu, qui localise grâce à Google Earth, les utilisateurs d’Ubuntu (qui se sont enregistrés sur la carte bien sûr).

En zoomant sur Puteaux, vous pourrez me voir:coucou c'est moi dans l'immeuble

Avec une vue plus éloignée, et en mode carte, cela donne ceci:

seul à Puteaux

Un petit tour du côté d’Acigné ? on voit que si Rennes, Vitré, Chateaugiron, et même Cesson-Sévigné, Noyal-sur-Vilaine, ou encore Thorigné-Fouillard (!), connaissent Ubuntu… côté Acigné. c’est le déset total ! Il n’y a vraiment que des blaireaux à Acigné. Cela se confirme !

cliquez pout agrandir