Archives de catégorie : Ubuntu

Ubuntu 18.04 : installation et premier retour

Après deux ans d’attente (voilà ce que c’est quand on choisit de rester sur une version LTS), je viens donc de passer à Ubuntu 18.04, appelée “Bionic Beaver”, soit le castor bionique… tout un programme !

J’ai choisi de faire une installation et pas une mise à jour, même si Ubuntu propose ce passage d’une LTS à une autre. D’abord pour repartir d’un système propre, et ensuite parce qu’avec /home sur une partition séparée, on retrouve très vite tous ses paramètres, il n’y a que l’application à installer, et c’est très rapide.

Les premières impressions sont plutôt bonnes ; la grande nouveauté c’est bien sûr le passage au bureau Gnome, et je dois dire que la finition est impressionnante. Je pense que c’est un bon choix de la part de Canonical, Gnome fournit un bureau très “léché”, et même si l’intégration avec Ubuntu nécessite des adaptations (le client mail par exemple, voir ci-dessous), nous devrions être largement gagnants à long terme.

Ceci dit, j’ai aussi rencontré pas mal de (petits) problèmes, en partie dus à l’abandon d’Unity (il faut alors adapter ce que l’on avait à Gnome), mais aussi avec les snaps (cette nouvelle façon de packager et de proposer les applications), sans oublier les bugs potentiels de toute nouvelle version (pour les moins pressés, il vaut mieux attendre la 18.04.1).

Bref, voilà ce petit tour d’horizon… on y parlera de l’installation et des petits trucs à installer de suite, des snaps, du Communitheme, de Thunderbird, d’OpenVPN, de mon imprimante Epson XP-215, de Shutter et de Radiotray !

Continuer la lecture Ubuntu 18.04 : installation et premier retour

Passage en boot UEFI d’Ubuntu sur le PC

Ça faisait un bout de temps que je traînais ce problème : un message d’erreur quasi systématique au démarrage du PC que je résolvais en redémarrant par la combinaison de touches Ctrl-Alt-Supp : en le faisant plusieurs fois, le PC finissait par démarrer.

error: environment block too small
error: attempt to read or write outside of disk ‘hd0’.
error: you need to load the kernel first.

Press any key to continue…_

Si je pressais “any key” pour continuer, j’obtenais un beau “kernel panic”, et il fallait éteindre manuellement le PC. 🙁

J’avais cherché pendant pas mal de temps, lu pas mal d’articles sur divers forums, sans vraiment trouver de solutions : fichier /boot/grub/grubenv endommagé ? problème avec le disque SSD ? … J’en avais parlé dans cet article, qui date de 2014 : j’ai donc vécu avec ça pendant plusieurs années !! Utiliser la mise en veille évitait le problème. Et au pire, je démarrais sur un CD Boot Repair que je m’étais préparé, mais il était rare que j’aie besoin d’aller jusque là.

Et puis patatras hier, après avoir ajouté une belle carte graphique dans le boîtier (aucun rapport à priori), voilà que je n’arrive plus du tout à démarrer. Boot Repair ne me débloque pas non plus… Je suis bloqué.

Après quelques essais infructueux (amorcer sur le deuxième disque, puisque boot repair m’a installé grub sur les deux disques que j’ai, ou encore utiliser la toute dernière version de boot repair), j’ai fini par résoudre le problème en activant l’UEFI sur le PC ! Il a fallu pour cela faire quelques modifications sur le disque dur pas forcément évidentes, d’où cet article. J’ai principalement suivi ces deux tutos :

C’est le deuxième, en anglais, qui détaille comment convertir le disque dur.

Continuer la lecture Passage en boot UEFI d’Ubuntu sur le PC

Synchroniser et insérer des sous-titres dans une vidéo

Logo Gnome-Subtitles L’autre jour, je me suis trouvé confronté à un problème de sous-titres pour un film en VO ; le film était All the king’s men de Robert Rossen (1949). Un bon vieux film en noir et blanc, inspiré du roman que je viens de finir, Tous les hommes du Roi.

J’aime bien après avoir lu un livre, regarder le film qui en a été tiré, même si le roman dépasse toujours l’adaptation cinématographique… mais ce n’est pas le sujet de cet article ! ;-). Pour celui-ci, j’avais bien trouvé les sous-titres en français, mais ils n’étaient pas bien synchronisés avec le film.

D’habitude, ce genre de problème était réglé en calant le premier dialogue du film, en utilisant Gnome Subtitles. Mais cette fois, c’était manifestement insuffisant : les suivants se décalaient aussi dans le temps… J’ai donc découvert que Gnome Subtitles était bien plus puissant que je ne le croyais.

Je vais vous montrer comment procéder pour synchroniser correctement les sous-titres dans ce genre de situation. Je ne suis pas un spécialiste de ce logiciel, loin de là, je souhaite juste partager une expérience qui peut se révéler utile à d’autres. Et pour finir, j’insérerai les sous-titres dans la vidéo, histoire de n’avoir plus qu’un seul fichier à manipuler par la suite.

Tout cela sous Ubuntu/Linux bien sûr. Les logiciels utilisés seront Gnome Subtitles donc, et pour insérer les sous-titres, il faudra installer le paquet mkvtoolnix et taper la petite commande qui va bien.

Continuer la lecture Synchroniser et insérer des sous-titres dans une vidéo

Ubuntu 16.04 et OpenVPN 2.4 pour BunkerVPN

OpenVPN logo Cela faisait quelque temps que je pensais à m’offrir un abonnement à un service VPN, histoire de garantir un peu plus mon anonymat sur internet. Défendre sa vie privée sur internet devient chaque jour plus important, ne serait-ce que par principe, pour contrecarrer ces sociétés (les GAFAM mais pas que) qui font tout pour récupérer nos données personnelles à notre insu. Accessoirement, cela permet aussi de télécharger des fichiers en toute tranquillité. 😉

BunkerVPN Mais l’offre VPN est extrêmement vaste, peu claire, et il est bien difficile de faire un choix. Et puis j’ai lu cet article de BunkerVPN qui m’a tout de suite intéressé. Ils sont basés en Suisse, la démarche est dans l’esprit du logiciel libre (et c’est ce qu’ils utilisent) ; il y est question d’éthique, d’indépendance, et d’un projet centré sur les valeurs humaines et non le profit. Pas de logs, pas de data-mining, etc… Extrait :

Alors posons tout de suite la question vitale : En quoi la démarche de BunkerVPN est-elle unique à l’égard des autres services ? Le but de BunkerVPN est avant tout de militer activement pour deux points précis : l’éthique dans les services informatiques, et la défense de la vie privée. Il est important de souligner que BunkerVPN milite politiquement dans ce sens, et que cette application se retrouve aussi bien dans l’aspect technique que dans la communication. BunkerVPN est un projet engagé qui va dans le sens opposé de la mode du data-mining et de la facilité du tout gratuit qui cache d’horribles choses…

Après trois mois de période beta où le service était gratuit, et où j’ai pu tester avec satisfaction la qualité de service (bande passante et fiabilité), j’étais curieux de voir quel serait le tarif d’un abonnement. Et le prix est tout à fait raisonnable : 3,50 € par mois. J’y ai donc souscrit pour une nouvelle durée de trois mois, que je renouvellerai certainement (paiement par CB sans problème).

Oui mais voilà : il faut avoir un client OpenVPN version 2.4, et mon Ubuntu 16.04 était en OpenVPN en v2.3.10 ! Comment faire alors, puisque je veux rester sur une version LTS ?

Continuer la lecture Ubuntu 16.04 et OpenVPN 2.4 pour BunkerVPN

Agrandir un disque VirtualBox

Logo Virtualbox

L’autre jour, je me suis retrouvé bloqué avec une machine virtuelle sous Debian Testing : écran noir après le login, la souris fonctionne, mais ça s’arrête là. En fait mon disque dur virtuel était plein, et il a fallu démarrer en recovery mode, me logguer en root, et faire de la place dans le répertoire home de mon utilisateur pour régler le problème.

Restait à étendre le disque pour pouvoir télécharger ce que je voulais, et comme j’ai un peu galéré pour ce faire, je fais un petit article explicatif. Je suis sous Ubuntu 16.04, et j’utilise la version 5.0.40 de VirtualBox, celle livrée et maintenue par Ubuntu.

Quand on crée une machine virtuelle (VM) avec VirtualBox, la taille du disque virtuel est gérée dynamiquement : comme il s’agit d’un fichier (qui va donc occuper de la place sur le disque dur de votre PC), la taille de ce fichier va être réduite au stricte nécessaire afin d’éviter d’allouer sa taille maximum sans en avoir réellement besoin.

Continuer la lecture Agrandir un disque VirtualBox

Framabag et l’extension Wallabager pour Firefox

Tout est parti d’un article sur le “Blog de dada” parlant de Firefox, de son récent mode “multiprocess”, et du besoin d’avoir des extensions compatibles avec ce mode.

Le mode multiprocess est destiné à améliorer les performances. Cela permet aussi que Firefox ne soit pas entièrement bloqué si une page web (donc un onglet) prend toutes les ressources du processeur. Rendons à César ce qui lui appartient, c’est Chrome, le navigateur de Google, qui a été le premier à implémenter ce principe.

Autant qu’il soit activé donc, mais pour cela il faut que les extensions que l’on utilise soient compatibles avec ce mode. J’avais déjà regardé ça au tout début (version 48 je crois) et installé une extension qui permet de vérifier si les extensions que l’on utilise sont compatibles ou pas : Add-on Compatibility Reporter. Puis j’avais laissé ça de côté, il me restait encore plusieurs extensions non compatibles.

Finalement j’ai donc regardé tout ça à nouveau, d’autant que l’article donnait un remplaçant à une extension que j’utilisais et dont je ne voulais pas me passer : Self Destructing Cookies. J’ai donc installé Cookie AutoDelete à la place. Cool ! 🙂

Une fois ceci fait, il ne me restait qu’une seule extension non compatible, c’était Wallabag v2. L’occasion d’ailleurs de me rendre compte qu’elle était maintenant dépréciée, et qu’il fallait maintenant utiliser Wallabager.

Wallabag est un service permettant de stocker des pages web pour une lecture ultérieure, j’avais fait un article sur le sujet il y a déjà deux ans. Particulièrement pratique par exemple pour lire ces articles quand je suis dans le métro, sans réseau, avec l’application Android Wallabag qui me les a rapatriés auparavant sur le smartphone.

Et nous voilà au sujet de cet article, j’ai eu quelques problèmes pour le configurer, il me fallait un User ID et un User secret dont je me demandais bien où je pouvais les trouver… C’est assez simple en fait, mais cela m’avait échappé.

Enfin j’utilise Framabag comme serveur Wallabag (celui que Framasoft a mis en ligne dans le cadre de sa campagne Dégooglisons internet).

Continuer la lecture Framabag et l’extension Wallabager pour Firefox

Thunderbird : archiver ses mails

L’autre jour, j’ai reçu un mail de Free intitulé Quota Warning, et m’indiquant que :

Le quota de votre compte email a atteint 922.07Mo, ce qui est plus de 90% de
votre quota de 1024.00Mo.
Vous devez effacer quelques messages afin de ne pas saturer votre boite email.

Ce n’était pas le premier mail de ce genre, j’avais auparavant fait du ménage manuellement, reportant le problème. Cette fois, je me suis dit que j’allais paramétrer Thunderbird pour qu’il archive automatiquement mes mails afin que tout se passe de manière transparente pour moi.

Il a fallu faire quelques recherches sur le net pour savoir comment archiver avec Thunderbird, puis faire un premier essai qui n’a pas fonctionné, pour enfin trouver une solution qui fonctionne. Il y en a sûrement d’autres, et ce qui n’a pas marché chez moi fonctionnera peut-être ailleurs, je n’ai pas tout compris… Mais enfin, voilà mon retour d’expérience, il sera peut-être utile à d’autres personnes.

Continuer la lecture Thunderbird : archiver ses mails

Mapper le répertoire d’un NAS Synology sur Ubuntu

Ça fait longtemps que j’aurais du faire ça, histoire de faciliter la copie de fichier entre les deux machines. Je m’en tenais à l’interface de DSM pour copier les fichiers du PC vers la baie Synology, mais c’est plus simple de tout faire directement à partir de Nautilus, l’explorateur de fichiers d’Ubuntu.

Comme je n’ai pas trouvé la solution tout de suite (et particulièrement les options de fstab), voilà les étapes à suivre (l’article qui m’a apporté la réponse est ici, mais en anglais).

Nous allons utiliser le protocole NFS (Network File System) pour ce faire, qu’il va falloir installer/activer des deux côtés : le PC Ubuntu sera le client, et la baie Synology sera le serveur. Il faudra ensuite définir un dossier de partage sur la baie, et automatiser le montage de ce répertoire côté PC. Rien de très compliqué donc, mais il est facile de se tromper !

Allons-y !

Continuer la lecture Mapper le répertoire d’un NAS Synology sur Ubuntu

Un nouveau thème pour Thunderbird

Il m’arrive de temps en temps de changer de thème pour mon desktop, histoire de changer un peu, et puis je reviens au thème par défaut, pour les mêmes raisons… 😉 Mais là, il s’agit d’un nouveau look pour Thunderbird, le client de messagerie historique de Mozilla ! Car si le client est très complet, il faut reconnaître que son look est un peu vieillot…

Et ce nouveau thème est vraiment réussi je trouve :

Monterail pour Thunderbird

Tout est parti d’un “mockup” (un prototype d’interface utilisateur) fait par une boite de design (Monterail) pour imaginer à quoi pourrait ressembler Thunderbird dans un monde moderne. Il a suffit d’un article sur le site ogmubuntu pour qu’un développeur (spymastermatt) s’y colle et à grand coup de règles CSS sorte quelque chose d’assez proche. L’histoire est racontée sur cet article.

Reste à l’installer :

Continuer la lecture Un nouveau thème pour Thunderbird

Réveiller son Ubuntu à partir d’un périphérique USB

J’ai maintenant l’habitude de mettre le PC en veille plutôt que de l’éteindre, et de le “réveiller” d’un simple appui sur une touche du clavier. C’est d’abord beaucoup plus rapide qu’un redémarrage, et l’on retrouve tout son environnement tel qu’il était au moment de la mise en veille.

Sauf que… cela fait deux fois que suite à des mises à jour d’Ubuntu, je perds cette fonctionnalité : l’appui d’une touche clavier ne réveille plus le PC, il faut que je me baisse pour appuyer sur le bouton ON/OFF. Rien de pire que la perte d’un truc très pratique !

Après quelques recherches sur internet, je suis d’abord tombé sur cette page d’AskUbuntu : Wake up from suspend using wireless usb keyboard or mouse (for any linux distro). J’ai effectué les deux manips, et cela a fonctionné jusqu’à il y a quelques jours : retour au bouton ON/OFF !

Nouvelle recherche, et cette fois je suis tombé sur une manipulation plus complète, et qui a fonctionné : Ubuntu – Resume your computer from any USB device (keyboard, mouse, remote, …). La page étant en anglais, je vais résumer sans entrer dans les détails les actions qu’il faut faire.

Continuer la lecture Réveiller son Ubuntu à partir d’un périphérique USB