Janis – Amy Berg

Janis - Amy Berg Je n’ai pas vraiment hésité quand j’ai vu ce film à l’affiche… Un documentaire qui s’attache à retracer la (trop courte) vie de Janis Joplin, ça ne se refuse pas !

La réalisatrice Amy Berg a passé sept années à retrouver des photos, des vidéos, des témoignages (dont certains inédits, comme l’interview de Dick Cavet, un animateur de talk show de l’époque, qui nous fait une petite confidence à propos de Janis de manière très élégante), pour dresser un portrait de Janis Joplin tout en finesse, qui nous fait découvrir la femme qu’était réellement la pop-star des années 60, qui personnifia le Flower Power !

Et ce portrait est terriblement humain, avec  cette jeune fille née au Texas, de parents très conservateurs,  pas très jolie mais avec une joie de vivre inépuisable. L’anecdote du concours au lycée qui élisait « le garçon le plus moche », et où un petit malin avait trouvé drôle de mettre le nom de Janis, bientôt imité par tous les autres, est révélateur de son malaise. Elle fera bien de vite partir vers San Francisco où le monde bouge…

Pourtant, elle rencontrera le grand amour alors qu’elle est au Brésil en train d’essayer de se désintoxiquer de l’héroïne… Mais comme elle rechute, ils vont se séparer tant qu’elle ne peut arrêter. Quelques mois plus tard, alors qu’elle est presque « propre », que son ami lui a écrit qu’il revenait (la lettre sera trouvée à la réception), elle prend une dernière dose alors qu’elle est seule dans sa chambre d’hôtel, et meurt à 27 ans, deux semaines après Jimi Hendrix.

C’est donc un très bon documentaire qui décrit bien la personne qu’elle était, sensible, humaine, généreuse. Ses lettres à ses parents sont très touchantes (lues par Cat Power), empruntes d’un grand amour, même s’ils étaient si différents de part leur mode de vie. Dernière anecdote, quand sa mère déclare, à la sortie du premier concert public de Janis Joplin : « Nous allons dorénavant avoir du mal à avoir de l’influence sur Janis ! »…

Bref, allez voir ce film, ou comme disait Janis : « Bougez-vous le cul et vivez les choses! »

Amy Berg, née en 1970, est une réalisatrice américaine. Elle a reçu un prix pour son documentaire « Délivrez-nous du mal » qui traite des abus sexuels dans l’église catholique. Pour elle, Janis Joplin est la femme la plus importante du rock’n’roll.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *