Archives de catégorie : Ubuntu

Réveiller son Ubuntu à partir d’un périphérique USB

J’ai maintenant l’habitude de mettre le PC en veille plutôt que de l’éteindre, et de le « réveiller » d’un simple appui sur une touche du clavier. C’est d’abord beaucoup plus rapide qu’un redémarrage, et l’on retrouve tout son environnement tel qu’il était au moment de la mise en veille.

Sauf que… cela fait deux fois que suite à des mises à jour d’Ubuntu, je perds cette fonctionnalité : l’appui d’une touche clavier ne réveille plus le PC, il faut que je me baisse pour appuyer sur le bouton ON/OFF. Rien de pire que la perte d’un truc très pratique !

Après quelques recherches sur internet, je suis d’abord tombé sur cette page d’AskUbuntu : Wake up from suspend using wireless usb keyboard or mouse (for any linux distro). J’ai effectué les deux manips, et cela a fonctionné jusqu’à il y a quelques jours : retour au bouton ON/OFF !

Nouvelle recherche, et cette fois je suis tombé sur une manipulation plus complète, et qui a fonctionné : Ubuntu – Resume your computer from any USB device (keyboard, mouse, remote, …). La page étant en anglais, je vais résumer sans entrer dans les détails les actions qu’il faut faire.

Continuer la lecture Réveiller son Ubuntu à partir d’un périphérique USB

Notification de mails : « There is a message for you » de HAL

HAL 9000 Je suis tombé par hasard sur cette page de askubuntu, où un type demande comment faire pour remplacer certains sons systèmes (démarrage, arrêt, etc…) par les sons de HAL 9000, l’ordinateur central du film 2001 Odyssée de l’espace.

Je n’ai pas trouvé ça très intéressant pour les sons systèmes, mais pour la notification de réception de mails, ça m’a bien plu… Sauf que le répertoire pour les sons système d’Ubuntu 16.04 n’était pas le bon, d’où cet article.

Il faut d’abord récupérer le fichier mesage4u.wav sur cette page (qui liste tous les messages de HAL) et le sauvegarder le fichier localement dans un répertoire de votre choix, disons dans /home/pascal. En profiter pour le renommer message4u.wav ! 😉

Puis taper les commandes suivantes (nous allons remplacer le fichier son joué par défaut par Ubuntu) :

cd /usr/share/sounds/ubuntu/stereo
sudo mv message.ogg message.ogg.bak
sudo cp ~/message4u.wav ./message.wav

Et voilà, au prochain mail, vous entendrez HAL vous dire « There is a message for you »…

Si comme moi vous utilisez Thunderbird comme application de messagerie, il y a une autre solution, encore plus simple : sélectionner dans les préférences de Thunderbird le fichier que vous voulez jouer quand un nouveau mail arrive :

Sauvegarder les données de son NAS Synology vers Ubuntu 16.04 avec Hyper Backup et Rsync

icône hyper backup Même si la baie Synology que j’utilise contient deux disques en miroir, ce qui réduit fortement le risque de perte de données, ce n’est pas une raison pour ne pas sauvegarder les données de celle-ci.

Synology fournit un logiciel, Hyper Backup, qui permet de faire une sauvegarde vers un serveur rsync distant. Mon PC tournant sous Ubuntu, il peut devenir un serveur rsync facilement. Il ne reste plus qu’à mettre tout cela en œuvre.

Dans le cas présent, je vais sauvegarder des données qui sont déjà sur mon PC, et que je synchronise sur la baie Synology avec «Cloud Station». En fait, elles sont déjà sauvegardées avec Déjà-Dup… Il s’agit donc plus ici de tester la solution (et vérifier que cela fonctionne, restauration comprise).

La limitation de ce type de solution est que le PC doit être allumé pour que la sauvegarde fonctionne… Mais bon, cela vaut le coup de tester, trop de sauvegarde ne tue pas la sauvegarde ! 🙂

Continuer la lecture Sauvegarder les données de son NAS Synology vers Ubuntu 16.04 avec Hyper Backup et Rsync

Installation d’Ubuntu 16.04, retour et problèmes rencontrés

Installation d'Ubuntu 16.04 et problèmes rencontrés Il y a deux semaines, je suis passé à Ubuntu 16.04. Cette fois, je n’ai pas fait de mise à jour, mais une installation propre, profitant de passer à une version LTS (Long Term Support), et probablement d’y rester jusqu’à la prochaine.

Il faut dire que les nouveautés se font rare à chaque nouvelle version d’Ubuntu (tous les 6 mois). De petits changements, des améliorations, mais rien de vraiment nécessaire quand vous êtes contents de votre système.

Il faudra attendre Unity 8 pour voir quelque chose de vraiment nouveau, et pour l’instant, c’est retardé à chaque fois. D’autant qu’on peut imaginer qu’il y aura pas mal de bugs à essuyer quand cela va sortir…

Je voulais aussi repartir de zéro avec un système propre : avec le temps, on installe plein de trucs plus ou moins inutiles, on bidouille parfois un peu, et on se retrouve avec des trucs qui marchent plus ou moins bien. J’avais par exemple des soucis avec les versions de python, et un logiciel comme Arista (un convertisseur vidéo que j’aime pour sa simplicité) qui ne marchait plus.

Avec une partition Home séparée, c’est vraiment un jeu d’enfant de réinstaller un nouveau système. Et chaque application réinstallée retrouvera aussitôt ses paramètres tels qu’auparavant.

J’ai tout de même eu quelques petits soucis, et d’autres petites chose à faire « à la mano » suite à cette installation. Vous les trouverez ci-dessous, mais je commence par une nouveauté dans le comportement de Nautilus que je ne trouve vraiment pas géniale.

Continuer la lecture Installation d’Ubuntu 16.04, retour et problèmes rencontrés

Mise à jour DAVdroid et perte des couleurs des calendriers

DAVdroid Récemment, F-Droid m’a proposé plusieurs mises à jour, dont DAVdroid, l’application qui me permet de synchroniser mes contacts et mes agendas entre le PC et le smartphone (via un serveur Baikal, voir cet article).

C’était la version 1.0, toujours un grand moment dans la ‘release’ de logiciels, surtout dans le monde open-source : c’est le signe que la version a atteint une certaine maturité. Bref, la mise à jour se passe bien, et je note que l’interface a été grandement revue : material design,  etc… Super !

Mais un petit tour dans mon agenda me montre que la couleur spécifique de chaque agenda a été perdue : tous les agendas ont désormais la même couleur. Rien de très grave, mais c’est quand même bien pratique visuellement de pouvoir différencier les différents agenda (perso, jours fériés, vacances, etc…).

J’utilisais une application Calendar Color pour définir une couleur spécifique à chaque agenda. J’ouvre cette application, remets les couleurs, mais en retournant dans l’agenda, je me rends compte qu’à la première synchronisation, les couleurs sont à nouveau perdues ! 🙁 Il va falloir investiguer…

Continuer la lecture Mise à jour DAVdroid et perte des couleurs des calendriers

Tomboy et TomDroid : synchroniser ses notes

Tomboy, application de prise de notesDepuis que j’ai activé l’application « Cloud Station » sur la baie Synology, j’ai la possibilité de synchroniser certains fichiers de manière à ce qu’ils soient accessibles à la fois du PC et du smartphone.

J’ai commencé par synchroniser ma liste de mots de passe, en utilisant KeePassX côté Ubuntu, et KeePassDroid (disponible sur F-Droid) côté smartphone. Il suffit de faire pointer la base de données de KeePassX dans un sous-répertoire du dossier déclaré pour le Cloud côté PC.

Sur le smartphone, j’utilise l’application DS Cloud pour synchroniser le smartphone et ainsi récupérer la dernière version des fichiers du Cloud, puis avec KeePassDroid il ne reste plus qu’à définir le fichier .kdb ainsi récupéré comme base de donnée par défaut. Cela me permet d’avoir mes mots de passe à disposition, et ceci d’une manière sécurisée puisque la base de données de KeePass est chiffrée.

Mais j’ai aussi plein de notes (bouquins à lire, recettes de cuisine, etc…) que j’aimerais aussi pourvoir retrouver sur le smartphone, sans pour autant avoir besoin du même niveau de sécurité. Je me suis alors mis à chercher une solution pour synchroniser mes notes entre le PC et le smartphone. Et là à ma grande surprise, il n’y a pas vraiment de solution proposée  entre Ubuntu et Android… excepté le couple Tomboy/Tomdroid.

Sauf que j’avais déjà utilisé cette solution précédemment, et du l’abandonner suite à des problèmes de synchronisation. Au début, tout était parfait grâce à Ubuntu One, le service de Cloud personnel que proposait Ubuntu (voir cet article) et qui incluait le synchronisation des notes de Tomboy. Puis Ubuntu arrêta le service… J’ai alors utilisé BitTorrentSync (voir cet article), et plus tard Syncthing (un équivalent libre, voir cet article) pour une synchronisation manuelle de répertoires entre le PC et le smartphone. Et c’est à partir de là que les problèmes de synchronisation de Tomboy/TomDroid sont apparus, m’obligeant à abandonner cette solution.

J’ai donc refait un essai hier, et j’ai enfin trouvé une manière de procéder qui fonctionne…

Continuer la lecture Tomboy et TomDroid : synchroniser ses notes

Radiotray et les nouvelles URLs pour Radio-France

icône de radiotray J’utilise depuis longtemps radiotray sur le PC pour écouter la radio. C’est un petite application Linux à l’interface minimaliste : une simple icône dans le « system tray », sur laquelle on clique pour sélectionner la radio de son choix. Simple et efficace.

Sauf que depuis quelques semaines, ça ne fonctionnait plus. Comme je venais de mettre à jour le système vers Ubuntu 15.04, j’ai d’abord pensé à un problème logiciel, puis je me suis rendu compte que cela ne concernait que les radios de Radio-France.

Après  investigation, il s’avère que les adresses de flux mp3 ont changé. Voilà comment j’ai identifié le problème, et les nouvelles adresses à utiliser.

Continuer la lecture Radiotray et les nouvelles URLs pour Radio-France

Syncthing, pour synchroniser vos fichiers

logo syncthing Jusqu’à ce jour, j’utilisais la solution Bittorrent Sync pour les besoins de synchronisation de fichiers entre le PC et le smartphone (voir l’article Bittorrent Sync pour synchroniser PC et smartphone).

Ça fonctionnait très bien, même si l’interface manquait de possibilités à mon goût ; l’autre point négatif était que ce n’est pas du logiciel libre, et que l’on est obligé de croire sur parole les développeurs de Bittorrent quant à la confidentialité de nos données (code source non disponible).

Il existe maintenant une solution équivalente, mais libre, j’ai nommé Syncthing !  Techno P2P, trafic des données chiffré sur le réseau, node accessible par certificat d’authentification : en fait c’est comme Bittorrent Sync, sauf que là on peut aller vérifier dans le code que c’est bien ce qui se passe (et rien d’autre). Et bien sûr il y a également une version Android de disponible, pré-requis dans mon cas.

Voyons comment installer syncthing sur le PC Ubuntu et sur le smartphone android.

Continuer la lecture Syncthing, pour synchroniser vos fichiers

Le premier Ubuntu phone

le premier ubuntu phone Voilà, c’est fait, le premier smartphone tournant Ubuntu est sorti, après pas loin de deux ans d’attente. Enfin presque, puisque pour la France, il faudra attendre des ventes flash (annoncées sur Facebook ou Twitter !) pour espérer en profiter.

La première a eu lieu hier (11 février), tout a été vendu très vite, et le nombre d’unités vendues reste inconnu. Les plus rapides devront néanmoins attendre Mars pour recevoir leur premier Ubuntu phone.

L’interface a l’air assez soignée, avec un beau design, un écran d’accueil original… tout cela est plutôt réussi à priori.

Prix de vente : 169, 90 €

Voyons un peu les specs : l’écran de 4,5 pouces n’est pas HD mais qHD (soit 960×540). Il tourne avec un processeur quadcore Mediatek à 1,3 GHz, et côté mémoire, il emporte 1 Go de RAM et 8 Go de stockage, avec la possibilité d’ajouter une carte microSD (32 Go max.). Il intègre un appareil photo de 8 et un second de 5 mégapixels. Quant au niveau connectivité, il se limite à la 3G+, et donc pas de 4G. Le petit plus est qu’il est Dual micro SIM, ça peut être pratique pour ne garder qu’un seul téléphone avec deux numéros.

Le prix est sans doute un peu cher pour un smartphone de ce niveau de gamme si on le compare avec le Motorola E, assez proche techniquement, vendu 99 €, et celui  que j’ai acheté récemment le Moto G 4G LTE, vendu lui autour de 180 €. Pour 10 euros de plus, j’ai la 4G, un tuner RDS, et un écran full HD. Seul l’appareil photo est plus faible sur les Motorola (5 et 1,3 mpix).

Applications

Mais bon, le vrai problème n’est pas là, et j’aurai attendu ce téléphone pour le simple plaisir d’être sur Ubuntu et de quitter Android un peu trop googlisé à mon goût… Le point vraiment faible, et c’est normal, est le manque d’applications. Même le client mail fourni a l’air assez basique.

Par exemple les applis les plus connues genre Facebook ou Twitter sont des « webapps » (soit la page web du site en responsive design, et donc avec beaucoup moins de fonctionnalités).

Celles-ci ne me manqueront pas, mais un client mail complet comme K9-mail ou une application de navigation comme OsmAnd me sont indispensables. D’une manière générale, ce manque est énorme comparé à Android, et à priori il faudra du temps pour le combler.

On parle beaucoup des « scopes », une façon de regrouper les infos sur un même écran selon le thème : si l’idée est pas mal, ça n’a rien de vraiment révolutionnaire, et à priori beaucoup basé sur des services web. Il faudra voir ce que cela donnera quand les premiers tests sortiront.

J’attends autre chose d’un système Ubuntu Linux sur un smartphone. Et tant qu’il n’y aura pas plus d’applications… De plus, d’après ce que j’ai lu, le système est tourne en « read-only », ce qui limite les possibilités ! Et si on passe en « read-write », tout ce que vous faîtes est écrasé à la prochaine mise à jour d’Ubuntu.

Vous pouvez voir la présentation faite par FrAndroid ici. Il y a aussi un site français dédié à Ubuntu phone : http://www.ubuntuphone.fr/. Reste à attendre les retours de ceux qui en auront fait l’acquisition, et ce que l’on peut vraiment faire avec ce téléphone.

Rooter le Mororola Moto G 4G LTE

root android Comme expliqué dans un précédent article, je veux « rooter » mon nouveau smartphone Motorola Moto G 4G.

D’abord, nous verrons ce que cela veut dire, et pourquoi je veux le faire. Ensuite, il faudra parler du mode « recovery » et pourquoi je ne souhaite pas le modifier sur le smartphone pour l’instant. Enfin nous passerons aux choses sérieuses, quelles étapes j’ai suivi pour y arriver.

Il a fallu lire de nombreuses pages sur les forums, avec des informations pas toujours précises pour ce modèle. Finalement tout a fonctionné, mais vous verrez que la dernière partie (flasher SuperSU.zip) s’est révélé plutôt limite.

Continuer la lecture Rooter le Mororola Moto G 4G LTE