Le noeud gordien – Bernhard Schlink

Le noeud-gordien - Bernhard Schlink Bernhard Schlink, j’avais déjà lu Le liseur, et j’avais beaucoup aimé : très bien écrit, et profond dans les réflexions. Schlink ayant également écrit des romans policiers, à Noël dernier, j’offrais  Le noeud gordien à Blaise (mon beau-frère). Je n’avais pas lu le livre, mais j’étais confiant en pensant au liseur. Cet été, je demandais à Blaise ce qu’il en avait pensé… et il n’avait pas vraiment branché. Je décidais alors de le lire également, histoire de me faire ma propre idée.

Même constat, l’intrigue est plus que moyenne, et la fin sous forme de happy-end peu crédible. L’histoire d’un type seul, traducteur de son métier, qui se retrouve manipulé par les services secrets pour traduire les plans d’un hélicoptère de combat. Une belle espionne lui tombe dans les bras, et il croit au grand amour. Mais tout finira bien, il se jouera seul des services secrets et retrouvera par miracle la belle espionne à New-York. Elle l’aime toujours et attend un enfant de lui. Trop cool ! Quant à l’écriture, rien de très exceptionnel. Bref, un polar moyen, voir décevant. Il se laisse lire, mais on se lasse vite de ces situations si peu crédibles.

Finalement, il suffit de regarder les dates de parution des deux livres : 1988 pour le noeud gordien, et 1995 pour le liseur. Bernhard a fait d’énormes progrès en sept ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *