Le principe de Peter et de Dilbert

dilbert1

Voilà plusieurs fois que je parle du principe de Peter à des amis, et je me rend compte qu’ils ne connaissent pas. Si vous travaillez dans une entreprise de taille respectable, ce principe vaut pourtant la peine d’être connu, car vous ne manquerez pas de remarquer sa justesse dans votre propre entreprise… Alors de quoi s’agit-il ? Selon ce principe :

Tout employé tend à s’élever à son niveau d’incompétence.

Il est suivi du « Corollaire de Peter » :

Avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d’en assumer la responsabilité.

Une extension ultérieure, appelée Principe de Dilbert suppose que :

Les employés les moins compétents seront toujours affectés aux postes où ils produiront le moins de dégats, c’est-à-dire l’encadrement.

Explications du principe

Dans une entreprise, les employés compétents sont promus et les incompétents restent à leur place. Donc un employé compétent grimpe la hiérarchie jusqu’à atteindre un poste pour lequel il ne sera pas compétent. À ce stade, il devient donc un incompétent qui va occuper son poste indéfiniment. Autrement dit :

  • un incompétent garde son poste.
  • un employé compétent promu est remplacé par un autre employé, potentiellement incompétent.
  • si le nouvel employé est compétent, il sera promu et remplacé à son tour par un nouvel employé jusqu’à ce que le poste échoit à un incompétent.

Les hiérarques

En haut de la pyramide se trouvent les hiérarques, qui n’échappent pas à la régle. Peter remarque alors qu’ils se contentent bien souvent de participer à des séminaires, colloques et autres conférences. Or on ne peut déboulonner un hiérarque incompétent pour les raisons suivantes :

  • seul un hiérarque peut le faire
  • s’il le fait, il se déjuge et admet son incompétence à discerner le personnel compétent
  • mais on peut toujours déplacer la sous hiérarchie que constitue le personnel sous ses ordres
  • le hiérarque reste ainsi seul à la tête d’une pyramide sans base, sur son « sommet volant »

Les super-compétents

Peter remarque que la compétence, chez les employés d’une organisation, se répartit selon une loi normale  : à chaque extrémité, on trouve 10% de super-incompétents et à l’autre bout 10% de super-compétents. Peter observe que ceux-ci auront du souci à se faire !

Si virer les 10% incompétents semble logique, pourquoi virer les 10% de super-compétents ? parce qu’ils vont commettre à terme une faute beaucoup  plus grave : outrepasser ses fonctions et bousculer la hiérarchie. Le pire qui puisse arriver dans une entreprise.

Bref, vous l’aurez compris, il s’agit d’une sévère critique du système hiérarchique !

dilbert2

source : article sur wikipedia.

Un commentaire sur “Le principe de Peter et de Dilbert”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *