Les saisons – Jacques Perrin

Les saisons - Jacques PerrinTrès déçu par ce documentaire, qui ne tient pas toutes ses promesses. Certes, on a droit à de très belles images d’animaux dans la nature (rien de très nouveau sur ce point), mais le reste ne suit pas : le cycle des saisons devrait être le fil rouge (sinon pourquoi le titre ?), mais il n’est pas perceptible, pas plus dans les images que dans les commentaires de la voix-off.

La présence de l’homme apparaît peu à peu, d’abord simple silhouette derrière les arbres, puis chasseur-cueilleur vivant au cœur de la forêt… pour finalement envahir et transformer complètement le paysage, remplaçant la forêt par des terres cultivées. Heureusement, la voix-off nous rassure : ainsi s’ouvre de nouveaux espaces pour les animaux… Un  peu optimiste, comme vision, non ? L’impact de l’homme sur la nature est tout de même dénoncé sur la fin, mais très très mollement. Et puis, on le savait déjà…

De la même manière, les rares scènes où un animal en chasse un autre pour le déchiqueter à pleines dents, le réalisateur a pris soin de mettre un tronc d’arbre entre la scène et la caméra, car il ne faudrait tout de même pas choquer les spectateurs… On voit que le public visé doit être le plus large possible, et ne choquer personne : distribution mondiale oblige !

Bref on ressort de la salle avec un sentiment d’ennui et de déjà vu. Derrière moi, il y avait une petite fille qui posait plein de questions à son papa : c’est peut-être la seule raison d’aller voir ce film : avec et pour les enfants.

3 commentaires sur “Les saisons – Jacques Perrin”

  1. Bonsoir Mr Pascal ,
    Il me semble cher Monsieur , que comme toutes les critiques il doit y en avoir des bonnes et des mauvaises , .
    Il me parait simple de vous dire je pense que vous devriez retourner voir le film , ..pour mieux comprendre certains messages , ..et peut être faire comme cette petite fille ..§! que vous citez ..”Posez plein de questions ?!, a l’équipe de tournage présente.., lors d’une prochaine projection , pour avoir peut être un avis ..et une vision différente des critiques que vous exposez ,.. et ceci afin de juger peut être autrement et d’élaborer autrement d’élaborer le bien fondée ..de votre pensée ..§!

  2. ..et ..peut être par .. A plus ..B .. mieux comprendre ce que vous n’avez peut être pas tout saisi .. ” .. ” Mais c’est humain..? !§ car je vous assure ” nous avons beaucoup a apprendre des animaux ..§!

    1. Siréne,
      Je ne juge pas, je ne donne que mon avis, ce que j’ai ressenti en sortant de la salle, à savoir une déception. Et je ne doute pas que nous ayons beaucoup à apprendre des animaux… pas plus d’ailleurs du fait que l’homme est train de détruire l’écosystème. Mais je n’ai pas attendu de voir ce film pour le savoir.
      Si les images sont magnifiques, la mise en scène des animaux m’a gêné (une vision anthropomorphique de la nature), qui conviendra peut-être aux enfants.
      Quant aux dialogues ! voilà un extrait de la bande-annonce :”Au printemps de ce nouveau siècle, une cohabitation apaisée avec nos voisins de planète voit le jour”… Il rigole ou quoi ? L’impact de l’homme est traité par-dessus la jambe ; si c’était le but de ce film (c’est ce que je croyais), c’est complètement loupé.
      Mais au regard de la liste des sponsors, on comprend mieux, extrait :
      EDF est appelée à jouer un rôle-clé dans le changement de nos modèles de production et de consommation d’énergie. Soutenant des projets toujours plus nombreux en faveur de l’environnement, le groupe EDF est partenaire historique de nos films.
      Center Parcs accueille sur l’un de ses domaines une partie des animaux de notre film, et propose à ses visiteurs de redécouvrir la nature et d’oublier un temps la vie urbaine. Nous sommes convaincus que favoriser une telle proximité avec les animaux peut aider à convaincre de leur ménager des espaces de liberté.

      Sans commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *