Christiane Taubira et le mariage pour tous

Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Samedi matin, en écoutant le journal de 8H sur France Culture, j’ai été agréablement surpris par la qualité des propos de Christiane Taubira, Garde des Sceaux et ministre de la justice.

Je dois que j’apprécie beaucoup la manière qu’elle a de tenir son rôle de ministre. Discrète, on la voit très peu dans les médias, et pas mal d’hommes et de femmes politiques feraient bien d’en prendre de la graine : on leur demande de travailler, pas de parader.

Elle a également déclaré à propos de l’indépendance de la justice :

Elle est garantie par la Constitution, mon rôle est de la défendre et de la rendre réelle, dans la pratique. Je n’interviendrai pas sur les dossiers individuels auprès des Parquets.

Attendons de voir, mais je la crois assez sincère et tenace pour y arriver.

Discrète donc, sauf ces deux dernières semaines bien entendu, puisqu’il s’agissait pour elle de défendre le projet de loi sur le mariage pour tous. Chose qu’elle a fait avec ténacité et intelligence semble-t-il, l’ensemble de la classe politique le reconnaissant. Elle a aussi beaucoup travaillé son dossier (le travail, encore).

Bref, voilà son analyse en ce samedi matin radiophonique, qui confirme ce que je pensais de la qualité des arguments de l’UMP : un combat d’arrière-garde digne de « la droite la plus bête du monde »… Mais elle le dit d’une manière beaucoup plus intéressante :

[audio:https://pled.fr/wp-content/uploads/2013/02/taubira.mp3]

Si vous voulez écouter la totalité de son discours d’ouverture des débats pour défendre le projet de loi devant les députés… Cela dure 30 minutes environ, mais est très instructif sur l’histoire du mariage et sur la nature du projet :

Bravo Madame Taubira, continuez comme ça.

3 commentaires sur “Christiane Taubira et le mariage pour tous”

  1. Je pense que tu as tort de te laisser envoûter comme cela par Madame Taubira.

    D’une part, il pourrait arriver que Madame Taubira soit remplacée lors du prochain remaniement par Madame Ségolène Royal, qui deviendrait donc Garde des Sceaux et Ministre de la Justice si et seulement si elle est réélue Présidente du conseil régional de Poitou-Charentes (assentiment populaire).

    Mais pour en venir au fait, tu as tort oui de généraliser une critique : « la droite la plus bête du monde ».

    Ce que nous appelons la droite se renforce grâce à la Loi du Mariage pour Tous après la perdition sur le duel Copé/Fillon. Donc, c’est déjà une opposition stratégique et calculée qui maintient en éveil leurs troupes.

    Ensuite, pour ma part, je dirai que cette loi est juste, que le droit d’ouverture au mot mariage et au concept du mariage envers les LGBT est juste et finalement éthique.

    Seulement, beaucoup considèrent une boîte de Pandore, ce qu’on appelle en langage politique, la technique foot-in-the-door : http://en.wikipedia.org/wiki/Foot-in-the-door_technique

    En effet, à la prochaine Loi sur la Famille, les manifestants pour tous ont vraisemblablement compris que la PMA sera ouverte aux LGBT, que l’adoption sera ouverte aussi, que la GPA malgré le démenti pourrait être autorisée et ouverte, et dernier point – le plus important – que l’anonymat des donneurs de gamètes et « donneuses d’embryons » (si prochainement accepté) serait maintenu.

    Je refuse la GPA car, comme l’affirmait la philosophe Sylviane Agacinski aux Semaines Sociales de France 2012, cela conduirait à une prostitution du corps humain. Et puis, malgré notre papy-boom, nous ne sommes *pas encore* dans la situation du Ventrem Locare que pratiquait la Rome Antique pour cause d’infertilité, de vieillesse, de natalité faible et de mortalité forte.

    Je suis favorable à la PMA ouverte aux LGBT à la seule condition que l’anonymat sur le don de gamètes soit levé. D’une part, à long terme, cela ne conduirait pas à la baisse du don – considérez les expérimentations faites dans les pays européens où l’anonymat est levé. Ensuite, lever l’anonymat, c’est permettre aux enfants nés de ce don d’avoir accès à toutes leurs origines : des racines et donc des ailes !

    Quant à l’adoption, eh bien pourquoi pas, à la seule condition que préfigure dans le droit international un système d’adoption internationale qui précise les limites et les possibilités de droits d’accès à l’adoption selon les différentes « préférences sexuelles » des parents receveurs. En effet, si rien n’est fait, nous pourrions encourir la fermeture complète de l’adoption internationale pour la France.

    Ceci dit, c’est un débat annexe mais toujours autant sociétal dont je me ferai un plaisir de discuter avec toi là-dessus à l’occasion de la Loi sur la Famille (qui pourrait appliquer la technique foot-in-the-door).

  2. salut HFLH,

    « te laisser envoûter comme cela par Madame Taubira » : tu crois qu’elle pratique le Vaudou ? 😉

    Plus sérieusement, je reconnais que j’aurais pu m’abstenir de cette phrase lapidaire (c’est une citation de Guy Mollet, sous la IVe République) : elle est provocatrice bien sûr, mais l’occasion était belle : les arguments employés contre cette loi étant d’une telle pauvreté ! C’est ce point que je voulais mettre en avant. Bien sûr, la bêtise n’est pas limitée à la droite…

    Ce que je pense, c’est que la droite est par nature conservatrice (quand elle n’est pas réactionnaire), et que ce type de loi remet potentiellement en cause les fondements même de leur système de pensée, qui mêle encore croyances religieuses et la vie civile (ou lois religieuses et lois civiles).

    Alors oui, ils se sentent pousser des ailes de militants, et sont prêts à faire du bruit dans la rue. D’autres personnes quant à elles récupèrent cette énergie disponible à leurs propres fins. Vieille histoire !

    La technique du « foot in the door » n’est qu’une technique parmi d’autres de manipulation. Ces dernières se sont considérablement sophistiquées depuis, et on s’en donne à coeur-joie dans notre monde politico/médiatique : spin-doctors, conseiller en communication, éléments de langage, etc… Au secours ! Je veux penser par moi-même !

    Comme l’explique Madame Taubira, il s’agit d’égalité républicaine. Cela me suffit. Je ne parle ni de PMA, de GPA, ni de loi sur la famille, car ce n’est précisément pas le sujet de cette loi : en parler ajoute à la confusion savamment orchestrée par les chargés de communication.

    Il me semble aussi que ce genre de changements de société doit être fait sur un temps long, pour laisser les mentalités évoluer. Il est fort possible que Hollande temporise… entre autres parce que cela donnerait des militants supplémentaires à l’opposition, tu as raison.

    Mais en attendant, un progrès a été fait et une inégalité supprimée. C’est aussi très important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *