Le fusil de chasse – Yasushi Iouné

Le fusil de chasse - Yasushi Sinoué Petit roman par la taille (une centaine de pages, je l’ai lu d’une seule traite), mais quel style soigné, épuré, tout empreint de culture japonaise. On y plonge avec délice : l’histoire, son mode de narration qui l’éclaire sous des angles différents, les sentiments exprimés… Tout révèle la parfaite maîtrise de l’auteur.

L’histoire commence de façon originale : le narrateur (écrivain, poète, aucunement intéressé par la chasse) adresse un poème intitulé “Le fusil de chasse” à la revue “Le Compagnon du Chasseur”, pour rendre service à un ami d’enfance, directeur de la dite revue.

Le poème lui a été inspiré par un homme croisé quelques mois auparavant : le fusil sur l’épaule, marchant lourdement sur un sentier sinueux, et dont pourtant émanait quelque chose de contemplatif, chose rare chez les chasseurs. Le poème lui-même évoque un rapprochement entre un fusil de chasse et l’isolement d’un être humain…

Plusieurs mois passent, puis il reçoit l’étrange courrier d’un homme qui s’est reconnu dans le poème, et lui enjoint de lire 3 lettres qui lui furent adressées : l’une par la fille de sa maîtresse récemment décédée, la deuxième par son épouse, et la dernière par sa maîtresse elle-même. Nous allons donc lire ces trois lettres, et découvrir trois narrations des mêmes évènements, mais vécus différemment, en fonction de ce que chacune sait, ne sait pas, ou a découvert. Les trois lettres se complètent adroitement et dressent un tableau complet.

Beau roman, où chaque mot est soigneusement pesé, et chaque sentiment parfaitement exprimé.

Yasuhsi Inoué (1901-1991) fut poète, romancier et nouvelliste. Très populaire au Japon, il a écrit un grand nombres de romans et de nouvelles dont les thèmes sont souvent historiques, tous minutieusement documentés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *