Les saisons de la nuit – Colum McCann

Les saisons de la nuit - Colum McCann Quand j’ai commencé ce roman, je me suis vite rendu compte que l’histoire ne m’était pas étrangère. Et pour cause, j’avais déjà lu ce roman, il y a pas mal d’années certes, mais je l’ai retrouvé dans une pile, et avec la même couverture en plus, alors pas d’excuse… Ceci dit, je l’ai relu avec plaisir.

L’histoire commence au début du siècle (1916), à New-York où des ouvriers creusent un tunnel sous l’Hudson. Les conditions de vie sont difficiles à cette époque. Un accident survient, et quatre ouvriers vont être happés puis rejetés par le fleuve. Nathan Walker, jeune noir de dix-neuf ans, va en réchapper, mais pas son pote Con O’Leary.

Bien des années plus tard, en 1991, ce même tunnel est occupé par des sans-abris, et l’hiver particulièrement rigoureux cette année-là. Treefrog (c’est son surnom) est l’un deux, perdu dans un monde emplit de rituels complexes et immuables. Obsédé par la symétrie et l’espace, il dessine d’étranges cartes. Sans doute une manière de se raccrocher à un semblant de raison dans ce monde dur et sans espoir.

Treefrog est en fait le petit-fils métis de Nathan Walker, qui s’était marié avec la fille de son pote Con, chose peu acceptée à cette époque où la ségrégation est de rigueur. Par des aller-retours entre le passé et le présent, c’est l’histoire de ces trois générations que l’on va suivre, le passé expliquant dans la mesure du possible la situation présente.

C’est bien écrit, et les mots frappent juste, décrivant un monde d’ouvriers malmené vivant en marge de la cité prospère. Colum McCann nous dresse un tableau prenant et émouvant de ce milieu, par le biais d’une histoire complexe. Le dernier mot du livre est “résurrection”, et c’est Treefrog qui le soupèse sur le bout de sa langue en sortant du tunnel, ayant fait la paix avec lui-même et son passé.

Colum McCann, né en 1965 à Dublin, est un écrivain irlandais. Journaliste de formation, il a parcouru les Etats-Unis en multipliant les petits boulots, puis est parti vivre au Japon, avant de revenir à New-York où il vit aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *