Voyage Asie du Sud-Est 2018, départ imminent

Voilà, je pars demain mardi 27 novembre pour un voyage de deux mois et demi en Asie du Sud-Est. Tout est préparé, mon sac est prêt, l’impatience me gagne… d’autant que les frimas de l’hiver arrivent ! Il est temps de voguer vers des températures plus clémentes, et même idéales en cette saison.

Je m’y étais déjà rendu en 2009, lors d’un congé sabbatique, où j’avais visité principalement le Cambodge et le Vietnam, avec un peu de Thaïlande avant et après. Cette fois ce sera donc Laos et Birmanie (Myanmar), avec un mois dans chaque pays, comme le permet le visa. Là aussi, j’atterris en Thaïlande, et je vais repasser à Angkor (Cambodge) d’abord parce que j’ai envie de revoir ce site majestueux… et ensuite parce que j’ai le temps. 😎

Le parcours

Voilà à quoi devrait ressembler mon voyage, c’était en tout cas le circuit initialement prévu, évidemment susceptible de changer en fonction des circonstances. Par contre, les quinze premiers jours sont déjà “bookés”, hôtels et bus grandes lignes compris (de Bangkok à Paksé, au Sud Laos) :

Le petit trait en vert, c’est un trek de 3 jours entre Kalaw et le lac Inle. On en dit le plus grand bien…

Mais aux dernières nouvelles, cela pourrait aussi ressembler à ça, car je vais sans doute “zapper” l’enclave Tachileik et KengTung (d’où on ne peut repartir qu’en avion, la route étant fermée aux touristes): il faut de toutes façons redescendre sur Chiang Rai en Thaïlande pour passer en Birmanie, alors je risque de prendre un vol sur Bangkok (soit de Chiang Rai, soit de Nan) et repartir direct sur Mandalay : en faisant ainsi, je gagne un peu de temps pour le reste du pays, car les 28 jours du visa passent vite, et il y a tellement de sites à voir :

Dans ce deuxième scénario, c’est le site de Mrauk U qui me pose problème : apparemment, ça mérite le détour, mais m’oblige à aller très à l’ouest pour revenir à Kalaw ensuite (et donc prendre un autre vol). Il serait tentant de zapper aussi Mrauk U, dans ce cas, je ferais Bagan – Kalaw, ce serait beaucoup plus simple. Mais comment résister à ça :

Je peux aussi rejoindre Mae Sot en bus depuis Chiang Rai (une dizaine d’heures de transport), et attaquer la Birmanie par Hpa-an et Mawlamyine, ça complique la boucle, mais ça peut être une solution… J’ai le temps d’y réfléchir d’ici là.

Par contre, la fin du séjour en Birmanie, ça devrait être 3 jours à Paradise Beach, sur la presqu’île de Daweï. Je vous laisse rêver sur cette petite vidéo où l’on aperçoit brièvement les bungalows : on est loin de tout, il n’y a même pas de route pour y arriver, on termine les derniers kilomètres soit à pied (45mn), soit en moto-taxi “hair raising” comme ils disent ! 😀

Auparavant, je dois être le 17 à Yangon, l’ancienne capitale, pour y retrouver des amis qui bossent à Singapour : on a prévu de se retrouver là pour passer le week-end. 😎

Voyager léger

En 2009, j’étais parti avec un sac à dos de 60L, qui pesait 15 kgs (dont 5kgs de bouquins !). C’était trop, et vu que j’ai dix ans de plus…

Cette année, ce sera donc un sac à dos de 40L, qui pèse 7 kgs !! J’emporte vraiment le minimum, j’ai même investi dans deux tee-shirts en laine mérinos, dont ma sœur m’a vanté les qualités : confort, résistance aux odeurs, respirabilité, séchage rapide. Et bien sûr pas de bouquins : une liseuse de 350g remplacera avantageusement les kilos de papier.

Je n’emmène que mon smartphone, qui me servira d’appareil photo, de baladeur audio, et d’ordinateur tout à la fois !

Un peu plus d’infos pour les plus curieux :

Le début

J’arrive donc à Bangkok, j’y reste deux nuits pour revoir Wat Phra Kaeo… Ensuite je file à Siem Reap (Angkor) : il y a maintenant des bus direct (Giant Ibis), ce qui n’était pas le cas en 2009. Après quatre nuits à Siem Reap (Ah, se lever tôt la matin, prendre un vélo et filer aux temples d’Angkor avant que la foule des touristes n’arrive !), je file (toujours en bus) aux 4000 Islands, à la frontière du Cambodge, côté Laos. Là je me pose deux jours par ci (Don Khon), deux jours par là (Don Khong), encore deux jours à Champasak, avant de rejoindre Paksé. Jusque là, les hôtels sont réservés, et notamment la NKM Mekong Homestay & Family Dinner de Paksé, tenue par un couple franco-briman, que j’ai hâte de rencontrer tant il a l’air passionné par le Sud Laos.

Après Paksé, je file au nord du Laos (Vientiane, la capitale): à partir de là je verrai au fur et à mesure pour les détails.

J’avais prévu ceci, mais comme expliqué plus, ça risque de changer, surtout pour le passage Laos/Birmanie :

Circuit Laos :

Don Khon (4000 islands), 2j – Don Khong (4000 islands), 2j – Champasak, 2j – Paksé, 2j – bus de nuit pour Vientiane (10h) – Vientiane 2j – Vang Vieng, 2j – Phonsavan, Plaine des jarres, 1j – Luang Prabang, 3j – Nong Khiaw, 1j – MuangNgoi Neua, 2j – Retour à Luang Prabang, et “slow boat” pour Huay Xai, 2j – Passage frontière Thaïlande Chiang Khong.

Circuit Birmanie :

Passage frontière Mae Sai / Tachileik, et direction Kengtung (Kyaintong), 2j – Avion de Kengtung pour rejoindre Heho (route interdite aux touristes) – Puis Kalaw, 2j – Trek de 3 jours vers le lac Inle – Nyaungshwe, 3j (visite Kakku et Inthein) – Bus de nuit pour rejoindre Bagan, 3j – Bus de nuit jusqu’à Mrauk U, 2j – Ferry jusqu’à Sittwe et avion pour Yangon, 2j – Bus de nuit jusqu’à Hpa-An (7-8h), 2j – Bateau pour Mawlamyine (4h), 3j – Bus de nuit pour Dawei (8h) – Paradise Beach, 3j – Bus pour Htee Khee (5h) et passage Thaïlande et bus pour Kanchanaburi puis Bangkok.

Visas

Pour le Laos, je ferai le visa en arrivant au poste frontière, ça ne pose pas de problème. Pour la Birmanie, j’ai fait un “e-visa”, c’était la meilleure solution, et j’ai indiqué “Tachileik” comme point d’entrée…. Comme je risque de changer (Mandalay au lieu de Tachileik), cela risque de compliquer les formalités d’entrée, mais ça devrait passer : sur le site officiel, on peut lire ceci :

Preuve de continuation

Sur l’excellent site voyageforum, on m’a vite prévenu d’un potentiel problème : comme j’arrive en Thaïlande avec un vol retour 2 mois 1/2 plus tard, et que la Thaïlande te dispense de visa si ton séjour n’excède pas un mois. Non seulement ils vont demander une preuve de sortie du territoire dans les 30 jours, mais la compagnie aérienne, au départ de France, peut même refuser de t’embarquer si tu n’as pas cette “preuve de continuation”.

La solution préconisée est de prendre un billet pour un vol Bangkok / Vientiane par exemple, ou n’importe où en Aise, le moins cher étant le mieux, puisque ce billet ne sera pas utilisé et non-remboursable… J’étais estomaqué de devoir faire ça !

J’ai donc envoyé d’abord un mail à la compagnie aérienne où j’ai pris mon billet (KLM). Ils m’ont vite répondu ceci :

Vous ne ferez pas face à un refus d’embarquement sur nos lignes tant que vos papiers sont à jours pour un voyage jusqu’à Bangkok. La suite de votre séjour sera vérifiée sur place par les autorités locales.

J’ai donc réservé un billet de bus Bangkok/Siem Reap deux jours après mon arrivée (par la compagnie Giant Ibis). Ainsi j’ai mon e-ticket prouvant que je sortirai du territoire thaïlandais dans les temps, si jamais la douane me le demande à l’arrivée à Bangkok. C’est mieux que d’acheter un billet d’avion bidon !

Départ

Voilà, demain, je prends l’avion à Rennes pour rejoindre Amsterdam, et de là vol direct jusqu’à Bangkok ! J’essaierai de mettre des photos de temps en temps sur le blog, mais je ne promets rien… J’aurai tellement d’autres choses à faire… 😎 😀

Une réflexion au sujet de « Voyage Asie du Sud-Est 2018, départ imminent »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *