Nouveau smartphone : Motorola Moto G 4G LTE

MOTO G 4G LTE J’ai fini par craquer et acheter un nouveau smartphone. J’avais un « vieux » HTC Desire (acheté d’occasion), qui plantait aléatoirement depuis le premier jour, et les « ROMs » alternatives n’amélioraient rien. Il fallait rester en Android 2.3 pour avoir quelque chose d’à peu près stable, et cela devenait bloquant, comme pour la synchronisation des calendriers avec le PC.

J’avais pensé attendre la sortie prochaine d’un smartphone sous Ubuntu (sortie la semaine prochaine sous la marque espagnole BQ du premier modèle), mais le manque d’applications m’a fait changer d’avis : il faudra du temps pour disposer d’un choix d’applications conséquentes. Je ne me vois pas me passer d’OsmAnd par exemple…

J’ai donc fait des recherches pour trouver ce qui pouvait me convenir le mieux, avec un budget fixé à moins de 200 €. Le choix s’est donc porté sur le Motorola Moto G 4G LTE, sorti durant l’été 2014, et disponible à 175 € sur materiel.net par exemple, ou 189 € à la FNAC.

Cet appareil a nombreuses qualités (et quelques limitations), mais pour ce prix, on a vraiment un appareil assez complet, si la taille d’écran de 4,5 pouces vous convient, ce qui est mon cas. Pour le reste, l’appareil est assez sobre, comme la version d’Android fournie, sans surcouche propriétaire (juste quelques applications Motorola ajoutées).  On est proche de l’expérience « Nexus » parait-il… et pour cause, Motorola appartient à Google (maintenant Lenovo).

Les plus :

  • un écran 4,5 pouces HD (1280*720 et 326ppi) traité Gorilla Glass 3.
  • un vrai appareil 4G (supportant les fréquences 800/1800/2600 MHz).
  • une bonne autonomie.
  • un capteur GPS rapide (10 secondes).
  • un tuner FM (et celui-ci est avec RDS !).
  • la possibilité d’installer une ROM alternative comme CyanogenMod (pour plus tard !).
  • ne pas être obligé d’utiliser un compte Google.
  • des mises à jour d’Android fournies par le constructeur (bonne réputation de Motorola sur ce point).
  • carte MicroSD d’extension (32 Go max)

Les moins :

  • appareil photo de 5 Megapixel (et caméra frontale de 1,3) : si l’on veut remplacer son appareil photo numérique par son smartphone, ce n’est pas cet appareil qu’il faut choisir.
  • captures vidéo dans une définition maximale 720p.

C’est là que se fait la différence avec un appareil de haut de gamme : les capteurs photos/vidéos… mais comme ce n’est pas l’usage principal dans mon cas, cela ne me gêne absolument pas.

Il existe de nombreux tests sur le net, voilà quelques liens en français :

J’avais regardé d’autres appareils, comme le Geeksphone Revolution, ou encore l’Aquaris de BQ (deux constructeurs espagnols), mais ils ne supportaient pas la 4G. Autrement, il y avait aussi le Oneplus One, un vrai haut de gamme (chinois) pour à peine plus cher (269€), mais le mode de commande assez particulier (sur invitation) m’a découragé.

Le Motorola est livré avec Android Kitkat v4.4.4, et la mise à jour vers Lollipop (la toute dernière version d’Android) devrait être proposée prochainement.

Au premier démarrage, j’ai refusé d’activer les fonctions de « sécurité » de Motorola et de me connecter à un compte Google (degooglisons internet !). Motorola propose par exemple « Moto Care », qui permet de contrôler votre smartphone à distance, d’y effacer les données par exemple en cas de vol, etc… Ça peut être utile, mais nécessite un compte Google… Donc Niet !

Comme annoncé, l’écran est superbe, et très fluide. Reste maintenant à restaurer mes applications, que j’ai précieusement sauvegardées avec Titanium Backup sur le HTC Desire. Et gros problème : Titanium Backup a besoin des droits root ! Cela m’avait complètement échappé puisque j’ai toujours utilisé le HTC « rooté ».

Il va donc falloir débloquer le Moto G… Ce sera l’objet du prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *