Archives de catégorie : Société

De l’inégalité parmi les sociétés – Jared Diamond

De l'inégalité parmi les sociétés - Jared Diamond Livre conseillé par mon libraire, mais qui est resté pas mal de temps sur l’étagère : j’avais peur que cela soit un peu trop difficile à lire. Il n’en fût rien, bien au contraire : c’est manifestement bien traduit, et l’auteur est très clair dans ses explications.

Il en résulte un gros livre certes (près de 700 pages), mais qui se lit facilement, et où l’on a hâte de retourner tant ce que nous explique l’auteur est passionnant.

Le titre original est peut-être plus parlant : “Guns, germs, and steel. The fates of human societies” (1997). Soit “Armes, germes, et acier. Les destins des sociétés humaines”.

L’auteur propose même un résumé en une phrase :

L’histoire a suivi des cours différents pour les différents peuples en raison des différences de milieux, non pas de différences biologiques entre ces peuples.

Continuer la lecture De l’inégalité parmi les sociétés – Jared Diamond

La France d’hier et d’aujourd’hui – Alain Finkelkraut

France Culture - Répliques - Alain Finkelkraut Il y a 10 jours, Alain Finkelkraut invitait Alain Duhamel et Eric Zemmour à son émission Répliques du samedi matin.

J’avais récemment discuté avec un copain d’Eric Zemmour, où j’exprimais mon désaccord avec ses thèses, ce à quoi le copain me répondait que je ne les connaissais pas. J’avais simplement vu son interview à “On n’est pas couché”, ce qui, je veux bien l’admettre, n’est sans doute pas suffisant.

J’ai donc écouté attentivement l’émission de A. Finkelkraut. Je ne partage pas forcément les idées de ce dernier, mais au moins son émission ‘Répliques’ est (selon le sujet) très intéressante, car il mène bien le débat : c’est construit, réfléchi, bien préparé, et chacun peut s’exprimer. Pour le reste, c’est un philosophe nostalgique des Lumières… qui partage certaines craintes de Zemmour.

Mais revenons à l’émission, disponible ici (3 ans en écoute, 1 an en podcast, comme toutes les émissions de FC). Je l’ai podcastée et écoutée en prenant des notes, histoire de bien comprendre de quoi il s’agit. On y parle aussi de Charlie Hebdo en fin d’émission. Vous trouverez en fin d’article un synopsis rapide des idées échangées durant le débat.

On pourrait presque résumer tout ça à une affaire entre optimistes et pessimistes :

  • Zemmour regrette la grande époque de la France, où celle-ci dominait l’Europe, et crie à la trahison des élites (concept fumeux à mon goût). Il y a d’autre part trop d’immigrés en France, de plus leur intégration est impossible puisqu’ils sont musulmans et ne respectent qu’une seule loi, celle du Coran. Il faut donc qu’ils partent.
  • Duhamel se demande pourquoi on devrait dominer l’Europe ? si notre influence a baissé, c’est de notre faute, à nous de nous impliquer. Les élites ? il y en a partout, et de chaque côté. Quant à l’immigration, il y a un problème, mais il n’est pas insoluble (éducation), et il ne faut pas oublier le contexte : la crise économique. Enfin, l’islam est compatible avec la République, car chacun compose entre sa religion et les lois du pays, c’est le principe de la République laïque.

Comme je comprends la chose, Zemmour est ce que l’on appelle un réactionnaire : quelqu’un qui, face à un présent qui l’inquiète, voudrait revenir à un passé révolu. Duhamel étant de son côté un progressiste, prêt à améliorer le présent. On peut comprendre les deux points de vue. Mais affirmer que l’islam n’est pas compatible avec la République me semble objectivement faux, et sans doute l’expression d’une peur.

Nous sommes sans doute nombreux à nous inquiéter de l’évolution de la société, et avec raison : mondialisation, financiarisation de l’économie, pas de répartition des richesses, épuisement des ressources de la planète… Pour ma part, la situation économique est grandement responsable de ces tensions : à l’époque (elle aussi révolue) du plein emploi, l’intégration fonctionnait très bien, musulmans compris.

Les notes prises durant l’émission :

Continuer la lecture La France d’hier et d’aujourd’hui – Alain Finkelkraut

Dégooglisons internet !

degooglisons internet ! Une belle (et ambitieuse) initiative de Framasoft est apparue récemment : à l’heure où nos données personnelles numériques sont l’objet d’enjeux importants (les révélations d’Edward Snowden ont permis d’en prendre conscience plus facilement), pourquoi ne pas proposer les mêmes services internet mais cette fois en respectant la vie privée des utilisateurs ?

Que ce soit une association loi de 1901 qui propose cela est assez remarquable. En fait, ma première réflexion, c’était “l’État devrait fournir de genre de service”… mais en fait, c’est très bien que ce ne soit pas l’État : pourrions-nous vraiment lui faire confiance ? pas vraiment… Framasoft est un acteur incontournable du logiciel libre en France, très actif, et l’on peut lui faire confiance pour faire les choses proprement. Voilà d’ailleurs comment ils présentent leur projet, qui a pour ambition de s’attaquer à tous les types de services existants, et donc avec une “roadmap” qui va jusqu’en 2017 !

Le projet « Dégooglisons Internet » – qui ne concerne d’ailleurs pas que Google – consiste à proposer des services alternatifs face à un maximum de services que nous évaluons comme menaçants pour nos vies numériques.

Google Docs, Skype, Dropbox, Facebook, Twitter, Google Agenda, Youtube, Doodle, Yahoo! Groups, et bien d’autres sont des services extrêmement pratiques, mais ils sont devenus bien trop gros et nous ont rendus dépendants. Framasoft souhaite entrer en résistance, et propose un plan de mise en place d’applications alternatives sur plusieurs années. […] Évidemment, nous n’avons pas la prétention de concurrencer ces services, nous souhaitons juste proposer un espace numérique neutre, non-commercial et non-agressif envers ses utilisateurs

La liste complète des services est disponibles ici, ce qui est déjà disponible, ce qui le sera plus tard, et quand.

Une belle initiative à encourager, voir à soutenir financièrement. Tout et très bien expliqué sur cette page : ce qu’ils font, depuis quand, etc.. et comment les aider.

Pétition pour l’émission “Là-bas si j’y suis”

là-bas si j'y suis France Inter a décidé d’arrêter l’émission “Là-bas si j’y suis” de Daniel Mermet. En 2006, l’émission avait déjà été déplacée en milieu d’après-midi, un horaire difficile pour faire de l’audience. Il y avait tout de même 350 000 auditeurs à cet horaire, ce qui n’est pas si mal.

Et fort logiquement, Laurence Bloch, nouvelle directrice de France  Inter, justifie l’arrêt de l’émission par la baisse d’audience. CQFD ! Quand on souhaite la mort d’une émission qui n’est pas forcément “politiquement correcte”, pas dans l’air du temps, et qui dérange certainement pas mal de personnes par son engagement et les sujets abordés, on crée les conditions de sa disparition.

Si vous aimez cette émission, et souhaitez qu’elle continue, une pétition a été mise en place sur le site de Là-bas. N’hésitez pas à la signer, on peut encore rêver.

Le site héberge aussi la totalité des émissions depuis 2004. Les sujets sont variés, et souvent passionnants. J’adore aussi les appels des auditeurs en début d’émission, là aussi une autre parole, avec des auditeurs souvent engagés (de sérieux coups de gueule parfois), mais toujours informés.

Quelques articles de ce blog ont été écrits suite à l’une d’entre elles. Par exemple :