Millénium 4 – Ce qui ne me tue pas – David Lagercrantz

Millénium 4 - Ce qui ne me tue pas - David LagercrantzVoici la fameuse suite à la trilogie de Stieg Larsson, tant attendue puisque son auteur fut victime d’une crise cardiaque avant la parution de son œuvre…

Après la polémique sur les droits d’auteur (la famille refusa d’inclure la compagne de 30 ans de Stieg Larsson car ils n’étaient pas mariés), je n’avais pas trop envie d’acheter ce livre, même si la part de recettes revenant à la famille sera intégralement reversée au magazine antiraciste Expo, fondé par Stieg Larsson. Finalement, je l’ai emprunté à des amis, et je l’ai lu en trois jours.

Alors que vaut ce quatrième opus ? on retrouve bien l’ambiance de Millénium, avec les deux héros que sont Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander. L’intrigue tourne autour de l’intelligence artificielle, de l’espionnage industriel et de la NSA. Lisbeth en ayant terminé avec son père, c’est avec sa sœur qu’elle va en découdre… et comme celle-ci disparaît à la fin du roman, il y aura certainement une suite à ce quatrième tome (on ne tue pas la poule aux œufs d’or !).

J’ai bien aimé dans l’ensemble, ça se lit très facilement, comme tout bon polar. Pour le style, j’ai trouvé qu’il  y avait beaucoup de personnages secondaires que l’auteur prend le temps de décrire, pour disparaître aussitôt, alourdissant inutilement l’histoire, qui manque tout de même un peu d’action. Une autre chose un peu énervante est sa manie de couper abruptement la narration à un moment crucial, pour y revenir plus tard et ainsi ménager le suspens. Un peu trop systématique à mon goût.

Quant à la crédibilité… Lisbeth qui hacke le réseau intranet de la NSA, l’enfant autiste qui craque une clef RSA… tout semble permis ! D’ailleurs, je n’ai pas vraiment retrouvé le personnage de Lisbeth, plus humaine dans ce roman, et également moins présente, à ma grande déception.

David Lagercrantz, né en 1962, est un journaliste et auteur de best-sellers suédois, également connu pour avoir écrit une biographie de Zlatan Ibrahimović.

Une réflexion au sujet de « Millénium 4 – Ce qui ne me tue pas – David Lagercrantz »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *