Chute de vélo (à l’arrêt)

Samedi dernier, une très belle ballade avait été organisée par des amis en Bretagne : aller de Rennes à Dinan en suivant le canal d’Ille-et-Rance, soit environ 80 kms, mais sur du plat, ce qui rendait la chose possible aux grands sportifs que nous sommes. Nous étions six au départ (de droite à gauche) : Jean, Dominique, Ely, Eric et moi-même… plus Cocotte, seule représentante de la gente féminine, et qui prend la photo.

Malgré un léger vent de face, un magnifique ciel bleu nous annonçait une belle journée ensoleillée. Une fois sortis de Rennes, nous voilà partis le long des chemins de halage, suivant les multiples courbes du canal, et passant d’écluses en écluses. Tout était donc réuni pour passer une superbe journée.

Pour l’occasion, j’avais mis mes chaussurres VTT qui se fixent sur les pédales auto-bloquantes, qui offrent un meilleur confort ainsi qu’un rendement optimum… ce fût ma seule erreur ! shimano_pd-m424 Après 35 kms, au passage d’une écluse, il y avait une route à traverser; Eric s’arrête fort logiquement… arrivant juste derrière, et surpris par cet arrêt, je freine, tente de passer sur le côté… et me retrouve pratiquement à l’arrêt, en perte d’équilibre sans avoir eu le réflexe de débloquer mon pied… Imaginez alors ce qui se passe quand on tombe d’un vélo avec les pieds attachés aux pédales, et vous visualiserez très bien la scène ! Par réflexe, je mets le coude pour me protéger… Et voilà comment on se fracture le coude.

Restait à appeler un pote pour qu’il vienne me chercher en voiture et m’emmener à l’hôpital. Eric appelle alors Patrice :

– salut Patrice, tu fais quoi cette après-midi ?
– oh je suis hyper booké, plein de trucs à faire…
– on a besoin de toi, Pascal s’est probablement cassé le coude, il faut l’emmener à l’hosto !
– Ok, j’arrive tout de suite.

Pas de doute, Patrice est un vrai pote !! son premier défi était de nous retrouver au milieu de nulle part, en pleine campagne, avec les quelques indications glanées auprès d’une postière qui passait par là (vive la Poste et le service public !), sachant que le sens de l’orientation n’est pas son point fort… Mais il s’en est bien sorti, même s’il refusa de nous dire par où il était passé !

Une fois arrivé aux urgences de la polyclinique de Cesson, j’étais parfaitement pris en charge, et opéré en fin d’après-midi. De l’accueil au chirurgien en passant par les infirmiers(-ères), je n’ai que des compliments à leur faire, ils ont tous été très sympas, pleins d’humour et très professionnels. Alors que le chirurgien ne savait pas encore s’il allait m’opérer le soir même ou le lendemain matin, et que je lui répondais que je commençais à avoir mal et préfèrerais le soir même, il me répondit que de toutes façons, j’aurai mal avant ET après l’opération… franc et direct !
Le diagnostique officiel sera : «fracture de l’olécrane très déplacée et fracture sans déplacement de la tête radiale ». Et donc pose d’une vis pour l’olécrane… Afin de faciliter la rééducation, le chirurgien ne posera pas de plâtre.

Sorti dès le lendemain de la clinique, voilà ce que ça donne après deux jours. Le bras est nettement enflé, j’ai l’air d’un joueur de tennis :

Depuis, Eric et Cocotte m’ont pris en charge… ils me beurrent mes tartines le matin au petit-déjeuner, me coupent la viande dans l’assiette aux repas… c’est tout juste s’ils ne me bordent pas le soir en me chantant une berceuse ! plus sérieusement, ce sont les nuits les plus difficiles, et je préfère de loin un cachet de paracétamol…

Ils m’ont même trouvé une infirmière fraîchement dîplomée en la personne d’Elise, leur nièce, qui est venue hier me refaire le pansement. Elle a été très douce et la cicatrisation est en bonne voie, même si il y a encore un énorme bleu et que le bras est encore gonflé (je vous épargne un gros plan sur la plaie, ce n’est pas très beau).

Voilà, j’ai déjà beaucoup moins mal maintenant, et c’est bien agréable. Je dois garder une écharpe pendant 30 jours, ensuite la rééducation devrait bien se passer, grâce à l’absence de plâtre permettant « une petite mobilité d’entretien ».

Pour terminer, je ne suis pas prêt de remettre ces chaussures, et vais rapidement revenir à des pédales classiques… c’est vraiment une mauvaise idée que j’ai eu, et le risque encouru ne vaut vraiment pas le léger gain que ce système procure.

[mise à jour]
Lire la suite ici, un article deux mois après, à propos de la rééducation.

34 réflexions au sujet de « Chute de vélo (à l’arrêt) »

  1. salut pascal !
    je suis certaine que c’est la banane que je t’avais mise pour ton repas du midi qui a fait que tu te retrouves avec ton bras gauche bloqué !!!
    mais comment vas tu faire pour lever le poing lors des prochaines manifs ????
    bisous
    à l’année prochaine sans tes crampons, OK ?

  2. Guylaine,
    maintenant que tu m’en parles, je me demande si ce n’est pas Eric qui a jeté sa peau de banane sous mes roues pour m’empêcher de le doubler… 😉
    sinon, oui, ce n’est que partie remise. On le refait l’année prochaine, je veux voir les onze écluses de Hédé !!

  3. Merci aux bretons de secourir et dorloter notre ami pascal.
    Demande à Eric d’installer un feu stop sur son biclou !!!
    Bon et prompt retablissement.
    A bientot

    Lionel

  4. Bonsoir Pascal, je suis Isabelle la cousine de Lionel, le frère de Dominique.
    Je me permet de prendre contact avec vous, car je suis intéresser par créer mon propre site et je ne sais pas comment m’y prendre.
    Lionel m’a donné votre email, car il sait que vous pourrez m’être d’un grand secours.
    Je vous félicite, car je suis impressionnée par la teneur, la clarté et la diversité de votre site.
    Je vous souhaite un rétablissement rapide.
    A bientôt de vous lire, j’espère.
    Isabelle.

  5. Personnellement, j’ai investi dans un casque intégral, un gilet de protection, des gants, on se sent beaucoup plus en sécurité avec tout cela, j’ai trop vu sur la route des blessésen vélo même avec des casques bols, en tombant tout casse, le corps humain est comme une coquille d’oeuf quand il percute laroute, moi aussi je minimisais les protections, depuis que j’ai vu mon pote qui s’est explosé en vtt, je bleinde mon corps pour ne pas faire partie des statistiques.

  6. salut pascal,merci pour ton blog et tes 3 articles,ça donne un peu idée de qui attend celui qui se pete le coude car y a vraiment rien sur le net;pour ma part j’me le suis cassé avec 5 fragments épiphysaires et une séparation avec la métaphyse,j’ai donc donc 2 plaques,19 vis et 2 autres trucs dans l’autres sens;là,j’en suis à 1 mois et pratiquement 2 smaines apres l’opération:1 mois et une semaine avec gouttieres avec des sortes de brulures,piqures au niveau de l’articulation,ça lançait bcp mais c’était supportable,le plus genant,c’était pour dormir,qques fois une ou deux heures avant de trouver la position du coude (poignet plus haut que coude)je passe les « crises d’angoisse »;depuis,j’ai eu mon 1er rdv avec le chir,il m’a viré la gouttiere et m’a filé une ordonnance de kiné avec 3 séances par semaine jusqu’au prochain rdv;j’en ai fait 3 depuis,et ça s’passe plutot bien,si la 1ere,c’est juste un « contact »,la 2eme,le kiné pousse un peu plus,et aujourd’hui,la 3eme encore plus,un chouillat « mal » car il a poussé un peu mais bon,ça va,surtout qu’à la suite de la séance je n’ai aucune douleur,mieux encore,c’est la 1ere fois que j’arrive à serrer et tenir « facilement » qque chose avec cette main.pour le reste,je n’sais pas si c’était ton cas,mais qques fois,à mon réveil,j’ai des douleurs au niveau du coude,ces brulures,piqures qui reviennent,pas tous les matins,mais elles lancent énormément,la douleur est beaucoup plus grande qu’au moment ou j’avais la gouttiere,ça dure 30-45 mn puis tt revient dans l’ordre,j’trouve ça bizarre,on me dit que c’est à l’interieur que ça s’passe,la chaire coupé…mais bon,j’ai un doute,pourquoi ça se passerait le matin au réveil ://
    bon ba voila mon cas pour le moment,le plus dur pour moi dans l’ensemble,c’est le début:ne plus pouvoir rien faire seul,le temps qui est hyper long,le sommeil dur à trouver et apprendre le temps qu’il va falloir pour récuperer le maxi possible du coude,ça donne un coup au moral,je n’ai d’ailleurs pas pu lire tranquillement tes articles avant il y a 2-3 jours,auparavant,ça me filait le bourdon,là c’est bon le moral est revenu,plus qu’à bosser avec le kiné maintenant donc.
    bonne soirée mister et merci encore,j’espere que pour toi tout ça n’est plus qu’un mauvais souvenir,bye.

  7. @Patrice : oui, 3 ans après, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir… C’est vrai que l’on se pose plein de questions (et souvent on imagine le pire, comme quand j’ai vu mon bras gonfler jusqu’à la main (œdème) !
    Courage, quand tu vas constater tes progrès au fur et à mesure des séances de kiné, ton moral remontera à la même fréquence… c’est-à-dire lentement… 😉

  8. merci Pascal,c’est exactement ça: »on » imagine le pire,en ce moment,moi je me dis,apres 6 séances de kiné,que mon coude ne retrouvera pas beaucoup d’angle :/
    là donc, j’en suis à 6 séances effectuées,donc tres peu et je sais que j’n’en suis qu’au tout début,mais plus ça va,plus le kiné tire sur le bras,et franchement ça fait hyper mal à certains moments,j’me dis qu’il faut passer par là,mais bon quand j’vois les résultats,c’est à dire aucun pratiquement quant à l’angle et la « mobilité » du coude sans l’aide de l’autre bras (toujours à angle droit ou presque),c’est pas tres motivant tout ça;j’pense que j’veux aller plus vite qu’il n’est possible,mais bon…la douleur me fait petit à petit appréhender les séances de kiné à suivre :/ comme tu dis,ça va etre lent l’amélioration,voire tres lent,j’espere que le moral suivra.
    merci mister,bonne soirée 😉

  9. bonjour Patrice,
    Effectivement, nous avons à peu près le même type de fracture du coude (chirurgie gros trauma : 3 heures au bloc). Je sais que les séances de kiné étaient difficiles au début : petit à petit douloureux et après le kiné a forcé jusqu’au butoire (80° en flexion et extension pas entière). Et là, tu repasseras chez le chirurgien pour radio de controle et t’expliquera que les implants te bloquent la flexion et sans les retirer (plaques, vis, broches) mais faudra attendre quelques mois avant que les os soient consolidés (7 mois pour moi). Et après l’opération, rééducation intensive et douloureuse….et enfin une mobilité sans doute retrouvée mais pas entière. Par contre, as-tu eu comme moi une compression du nerf ulnaire ? si oui, normal après ce type de fracture (le chirurgien a été obligé de libérer le nerf ulnaire pour pouvoir mettre les vis, plaques…
    Faut être patient courageux après de longs mois de travail, de douleurs physiques et morales. à bientot Patrice si questions n’hésites pas. bye

  10. salut agnes,
    là je n’en suis qu’à ma 12eme séance de kiné,et le kiné ne s’inquiete pas quant à la suite,c’est moi simplement avec la grosse douleur à la flexion qui me pose des questions,mais pour le moment,je ne pense pas au « blocage » mécanique,je pense surtout que ça me fait perdre du temps et je m’en veux pour la douleur,mais bon,j’peux rien y faire.
    dommage que le kiné,qui commentait l’article de Pascal et qui répondait à plusieurs questions,ne soit plus là,car j’aurais aimé avoir son avis sur le fait qu’il faut respecter la douleur en kiné,car autant au début comme tu dis agnes,elle est supportable,mais plus ça va,moins c’est supportable et du coup le kiné ne peut que conserver l’ouverture du bras.
    sinon,hier,enfin une « bonne nouvelle »,je vais etre suivi en orthopédie dans un centre pour aider la kiné,et un peu plus tard,je ferai ma kiné dans ce centre,ça fait au moins une bonne nouvelle:/
    en ce qui concerne le nerf ulnaire agnes,non,pas de compression de ce que j’sais:ni de la bouche du chirurgien,ni sur son rapport d’opération,donc de ce coté là ça se présente plutot bien.
    merci de ta réponse,et n’hésite pas à « poster »,je passe régulierement sur le site,bye.

  11. salut patrice

    Pour la kiné, j’en suis déjà à 70 ème séance même plus depuis 7 mois. Mais garde toujours des séances actuellement même avant l’arthrolyse à ciel ouvert (clinique spécialisée dans les membres supérieurs à Paris) car il faut éviter la raideur. Tant mieux pour le nerf ulnaire si vous avez rien mais ce qu’il faut savoir c’est que c’est réparable. Conseil : pour la douleur appliquer du voltarène gel avec un film étirable. ça marche ou prescription du KLIPAL Codéiné et piscine, bain…. soulagent la douleur. Peux-tu me préciser quel type de fracture du coude as-tu ? merci
    Bon courage pour la suite. bye

  12. re salut agnes,
    rapide passage avant le kiné d’aujourd’hui (mon coude n’a pas l’air en forme,ça m’étonnerait que ça se passe bien :/).
    l’orthopédiste m’a prescrit des comprimés de lamaline pour supporter la prothese que j’vais essayer demain,je lui demanderai déja si j’peux en prendre en préventif de la kiné,mais enfin meme si j’aimerais forcer lors des séances,je ne pense pas finalement que ce soit la solution « d’endormir » le coude,j’pense que si,sur le coup ça me satisferait,dans l’absolu je ne crois pas que se soit vraiment bon;j’vais en parler au kiné cet apres-midi pour voir.
    le type de fracture que j’ai?j’sais pas trop comment te la décrire;y a eu déplacement je pense,plusieurs morceaux de cassés,c’est mieux « détaillés » juste un peu plus haut dans mon premier commentaire.si tu veux,j’peux te montrer mes radios,ça te donnera une idée de la fracture.
    bye

  13. salut patrice

    je veux bien voir tes radios : osthéosynthèse seulement. l’orthopédiste t’as prescrit de lamaline équivalent du klipal (à base de morphine) et qui fait dormir (attention) et une orthèse (attelle) pas une prothèse je pense. Il faut s’habituer au début mais ça soulage. voici le lien de mon osthéosynthèse

    http://imageshack.us/a/img152/8913/radioum.jpg

    idem aussi fracture multifragmentaire et il reste des fragments qui seront enlevés bientôt dans l’arthrolyse prochaine. si tu veux plus de renseignements n’hésites pas. ok bye

  14. resalut agnes,

    oui,en cherchant sur le net hier,j’ai vu que ça s’appelait orthese,mais bon,comme le mouleur et l’ortho appelaient ça prothese,j’ai repris le meme terme.à priori,il ne reste rien à retirer dans mon coude,c’est déja ça…pour le reste,j’ai vraiment l’impression que nos 2 fractures se ressemblent beaucoup,au niveau de la radio en tout cas:

    http://imageshack.us/photo/my-images/231/pa090583.jpg/

    je ne manquerai pas de te demander des renseignements si besoin,en attendant,au niveau de la douleur post-kiné,petit à petit elle s’amplifie,mais ça se gere relativement facilement,c’est surtout pendant la séance que c’est insupportable,meme si aujourd’hui ça s’est bien passé(ou presque).
    en ce moment,meme si j’apprécie le boulot de mon kiné,je n’ai qu’une hâte,c’est de pouvoir faire ma kiné dans le centre spécialisé ou je vais aller en orthopédie:il y a tous les services réunis pour une bonne rééducation.
    n’hésite pas également,bon courage,bye.

  15. SALUT Patrice

    effectivement nous avons le même type de fracture sauf que tu as plus de vis que moi pas de broches ???? Par contre, j aimerais savoir c quoi ce matériel qui pend derrière ton coude et où as tu été opéré et Quand as-tu opéré ? moi février à clermont ferrant par contre après l’opération je suis restée 45 jours immobilisés par une résine coudée et j ‘ai commencé la rééducation 2 mois après la fracture. J ai eu aussi une attelle aussi mais que j ai gardé 15 jours/3 semaines avant la rééducation. Moi aussi j ai mal aussi actuellement mais c lié avec la météo : parties molles et l humidité.
    J ai vu l anesthésiste pour l arthrolyse prochaine ce sera une loco régionale.
    dans l attente de tes news

  16. salut agnes,

    d’apres le compte rendu d’opération,j’ai des broches;je dirais que j’en ai 2:celles qui apparaisent verticalement sur la radio.
    le fil qui pend derriere,toujours d’apres le compte rendu,je dirais que que ça sert à rapprocher l’aponévrose du triceps.
    j’ai été opéré le 10 aout à lorient,j’ai eu une gouttiere pendant 5 semaines jusqu’à la visite de controle ou on m’en a libéré,et j’ai commencé de suite la kiné à raison de 3 séances par semaine,j’aurais préféré en avoir plus,mais bon,c’est le chirurgien qui décide.
    là en ce moment,j’ai donc l’orthoprothese,autant en flexion j’arrive à me la mettre comme je veux,en forçant avec l’autre bras,mais en extension difficile de la mettre comme je voudrais:je n’arrive pas à forcer l’extension avec l’autre bras :/ mais bon,je sens quand meme que ça tire un peu;j’essaye de « faire » 2 heures de chaque position sur la journée;hier,c’est la 1ere fois que j’suis parti de chez le kiné avec l’ortho,il me l’avais mise en extension,il a bien tirer,mais c’était supportable,je l’ai gardé 1h,et pas de douleur quand j’ai déclipsé.
    pour le reste,durant la journée,en plus de mobiliser mon coude(amplitude,force,vitesse…),j’en fais un peu plus pour l’épaule qui ne bouge pas beaucoup non plus,je fais attention à ma posture,sinon le dos ramasse et je masse mon bras aussi car il y a toujours un oedeme assez important:la semaine derniere,il y avait 4 cm de circonférence à perdre par rapport à l’autre bras.
    quand tu me dis que t’as commencée la rééducation 2 mois apres la fracture,je trouve ça long,mais le chirurgien en sait plus que nous.
    bon courage,à bientot.

  17. bonjour Patrice
    effectivement, rééducation 2 mois après la fracture cad 45 jours d’immo, retrait de la gouttière en résine, 15 jours à 3 semaines en rééducation passive car c’était trop fragile avec les implants pour tirer et une fois que le chirurgien s’est aperçu que l’osthéosynthése tenait fixait bien on a commencé la rééducation active (muscu, étireemnts, massages, électro…). A la base, c était 4 mois d’arret cad 2 mois d’immo et 2 mois de rééducation puis la possibilité de reprendre son travail mais en amménageant son poste de travail ou mi temps thérapeutique (les 2 pour moi actuellement). Et tu verras tu vas perdre de la masse musculaire (bras plus fin que l’autre). Pour l’oedeme faut pas s’inquiéter ça va diminuer au fil des jours car ton bras se reconstruit au fil des jours. C’est long c sûr et faut prendre son mal en patience. Ce qu’il faut savoir quand il y a osthéosynthése il y a fort probabilité de repasser au bloc pour retrait des implants ou autre par rapport à une prothèse du coude. Aussi il faut attendre que les os soient bien consolidés (7 mois pour moi) avant de faire une AMO et ça dépend des personnes. Dans notre malheur, nous avons de la chance d’avoir de piqures pour les fhlébites pendant l’immo et de n’avoir pas d’algodistrophie (membre supérieur) contrairement à des fractures aux membres inférieurs.
    Donc dans ton cas il faut encore 1 mois et demi de rééducation pour être fixé sur l’évolution de ton coude.
    bon courage à bientot

  18. pour le moment,tout se passe bien d’apres tous les spécialistes (chir,ortho et kiné):ça évolue irrégulierement et lentement d’une semaine à l’autre,mais ça évolue quand meme,donc je n’envisage pas du tout repasser au bloc,si ce n’est dans deux ans comme me l’avait dit le chirurgien pour enlever le matériel,mais ça ne serait qu’une question de commodité,pas pour gagner en flexion-extension.
    pour l’oedeme,oui je n’m’inquiete pas,ça partira petit à petit;musculairement,ça revient bien déja:pas à me plaindre de ce coté là;sinon,je n’ai pas de piqûres de quoi que ce soit,je n’ai en fait qu’à me concentrer sur la kiné.
    à bientot.

  19. bonjour Patrice,

    Tant mieux pour vous si ça évolue mais lentement si vous retrouvez votre flexion extension tout doucement mais pas pour tous hélas. Pour ma part, le chirurgien m’informait même après l’arthrolyse à ciel ouvert pour l’AMO il restera des séquelles du bras et une perte de la mobilité en flexion et extension. L’intervention chirurgicale consistera à liberer l’articulation (blocage) pour pouvoir manger de la main droite, se laver et s’habiller ce qui n’est pas le cas actuellement : gros handicap.
    Et encore, il reste dubitatif sur le pourquoi ça bloque et c lui qui verra.Bon, pour votre cas, il faut attendre de faire pas mal de rééducation avant de voir l’évolution du coude comme pour moi.
    et si ça se passe bien super !!!! si vous retrouvez votre flexion et l’extension super aussi !!!! mais faut être patient
    à bientôt bon courage

  20. Bonjour,

    J’ai eu presque le même accident que vous sauf mes pieds étaient bloqués par ma chienne et hop chute de 1 m au bord des tallus blocs sur les pavés avec en plus l’arcade sourcilière ouverte… J’ai eu la même opération que vous mais avec 3 vis et maintenant j’aimerai bien que mes douleurs s’atténuent, le paracétamol ne suffit pas je prends aussi 1 anti- inflammatoire. J’ai du mal à accepter et je manque vraiment de patience ! C’est arrivé il y a 1 semaine environ… Pffff

    M-Laure

  21. M-Laure,
    Après une semaine, tes douleurs devraient diminuer… tant que tu protèges ton coude de tout contact ! 😉 La nuit on s’habitue à moins bouger, c’est presque surprenant ce qu’on est capable de faire…
    Si tu veux positiver, dis-toi que tu es à l’école de la patience, et donc tu vas apprendre…

  22. Bonjour Pascal,

    Ton blog est vraiment intéressant surtout qu’on ne trouve rien sur internet!
    Je me suis cassée l’olécrane le 3 juillet et j’ai été opérée le 4.
    C’est vraiment douloureux et je n’arrive pas à le fermer beaucoup!
    C’est déprimant!!

    J’espère que cela va s’arranger!

  23. Bonsoir,
    Viens de découvrir par hasard ton site, je me permet de te tutoyer car les rencontres de personnes de cuvée 1958 sont rares…
    Je suis arrivée là, car suite à un AVP (accident de la voie publique), j’ai été renversée par une voiture alors que j’étais piéton et pas du tout en mon tort le 3 juin. Donc, fracture ouverte de l’olécrane gauche ainsi que du 5eme métacarpien droit.opérée en urgence, le 4, je suis sortie de l’hôpital le 6 (cerclage et 2 broches dans le coude et 1 broche main droite) . On m’a dit de garder une attelle jusqu’au 8 /7 . A cette visite il m’a prescrit des séances de kiné. J’ai pu commencer que vers le 12 juillet car oh bonheur c’était les vacances et pas de kiné de dispo. Pendant 1 mois, j’ai eu 4 séances par semaine maintenant j’en ai 3 + exercices à la maison mais mon amplitude c’est améliorée mais c’est pas ça encore et en plus les vis du cerclage ressortent et me font mal.Mon kiné m’a indiqué la clinique du sport à Paris et le docteur m’a dit que mon coude était bloqué car je n’ai pas commencé les séances assez tôt. J’ai pris aussi rendez vous pour me faire enlever le matériel car la reconsolidation est faite et je le supporte plus dans mon corps.
    En tout cas toi, tu as bien repris au bout de 6 mois.
    Grande amatrice de vélo, j’ai hâte de reprendre mes balades.
    Bien à toi et bonne soirée
    PS: bravo pour ton site marrant et engagé.

  24. hello Christine,
    Savoir quand démarrer la rééducation… semble rester un problème pour tout le monde ! (on m’a dit la même chose). Apparemment, tu as commencé à peine plus d’un mois après l’opération, tout comme moi.
    Il faut continuer, c’est vraiment une histoire de longue haleine… et te faire enlever le matériel, tout à fait d’accord.
    Aujourd’hui, après 5 ans, mon bras a encore regagné, mais les derniers millimètres ont mis du temps à revenir… il faut du temps… et tu pourras reprendre tes ballades ! 🙂

    Merci pour ta remarque sur le site, et vive la cuvée 1958 ! 😉

  25. Hello a tous,
    Merci pour vos retours c’est vrai que le net est pauvre a ce sujet.
    J’ai eu une chute de vtt en descendant le mont batur a Bali, et j’ai du rentrer me faire opérer.
    Resultat 4 broches au coude, et quelque chose dont je ne me rappelle pas le nom, et depuis 15 j j’ai une gouttière, et je sais pas si je dois la garder a 90° , car mon Bras a tendance a être en dessous du coude.
    C’est important pour la consolidation ?
    Le temps passe pas encore 1 mois a tenir, et japprehente la rééducation et l’AMO .
    Merci

  26. Coucou à tous, je viens vous donner de mes nouvelles, pour moi le coude, c’est tout oublié !
    J’ai retrouvé ma mobilité initiale depuis longtemps. Pour rappel : fracture compliquée de l’olécrane + humérus et cubitus nécessitant une opération avec mise en place de 3 clous en avril 2014.
    Faut surtout pas rester immobile au départ si le médecin vous demande de bouger un peu, n’hésitez pas à bouger mais pas de mouvements brusques, attention à la raideur du bras.
    Je n’ai pas supporté longtemps ma gouttière car elle m’immobilisait trop le bras et je n’arrivait pas à dormir avec … Par contre je mettais du froid longtemps et ça me calmait les douleurs, je faisais des petits mouvements passifs en ouvrant et en fermant doucement le bras, ce qui facilitait le travail du kiné par la suite.
    Dès ma 1ère séance de kiné disparition des douleurs.
    Sinon c’est vrai ce qu’écrit Pascal c’est l’école de la patience surtout au début mais par après tout va assez vite à nouveau…
    Bon courage à tous ceux qui subissent cette épreuve ! Le début peut entraîner une certaine déprime vu qu’on se retrouve dépendant des autres…

  27. Bonjour
    Merci pascal pour le partage de ton expèrience pour ton traumatisme du coude.
    Comme toutes les personnes que j’ai pu lire sur ton blog, je n’ai trouvé aucune info sur le net et c’est déprimant.
    J’ai eu un accident en montagne le 7 aout j’ai eu une terrible triade du coude, luxation, fracture de la tête radiale, arrachement des ligaments, 5 jours d’hospitalisations sur Grenoble, 2 opérations, j’ai une prothése de tête radiale, les ligaments ont été raccrochés avec une ancre, j’ai une très grande cicatrice mais très belle et sans adhérence.
    j’ai été platré jusqu’au 21 aout puis attelle jusqu’au 2 octobre, à la suite d’erreur des uns et des autres, attelle trop grande, mauvais bloquage par le chirurgien, mauvais début de travail chez le kiné à 57 jours de la fracture je me retrouve avec un coude bloqué à 90°
    je fais de vrais séance de kiné depuis le 6 octobre, donc 5 jours pour l’instant, la kiné force, je crie, je pleure, pour très peu de résultats, pour les 5 premiers jours que du paracetamol, mais dès aujourd’hui elle va forcer plus donc mon généraliste m’a prescrit un opiacé pour supporter, tout ça m’angoisse terriblement, j’ai l’impression que le chemin va être long et douloureux!
    j’ai posté ce message au cas ou quelqu’un serait dans la même situation que moi, et pour avoir des avis et des encouragements merci !

  28. Bonjour tout le monde,
    voici les nouvelles : suite accident février 2012 : fracture supracondylienne du coude 2 op chirurgie – retrait osthéosynthèse et neurolyse (lésion nerf) avec kiné kiné et 2 cures, traitement médical (lyrica, épitomax..inefficace) achat d’un neurostimulateur calme la douleur. Puis capacité réduite pour le travail rqth et demande en cours pour un invalidité. doit commencer un travail mais vu mon handicap ça va ètre difficile on verra…c la médecine du travail qui décidera et pour finir 3 grandes cicatrices…oui le chemin est long et faut du courage à bientot

  29. Coucou à tout le monde et à ceux qui me connaissent.

    Je suis surpris de voir que cela reste toujours d’actualité autour du coude. En effet cela ne reste pour moi plus qu’un vague souvenir sur mon accident au coude, qui depuis me reste fidèle pour le jour au jour, sans ne plus jamais y penser.

    Bon courage à ceux qui suivent et bonne année quand même.

  30. PS: @ sandrine,

    à vous lire c’est vraiment bouleversant, mais je me retiens de faire un pronostique.

    Autrement cela m’intéresserait de savoir comment vous aviez chuté en montagne, comme j’aime les randonnées et pratique surtout la grimpe d’arbres avec des techniques de corde, bref comme le font les arboristes. Faisiez-vous de l’alpinisme?

    Du reste @Pascal j’aurais peut-être une idée, où on pourrait rassembler toutes les informations à ce sujet sur le net, je pense dans le courant de la nouvelle année. Mais pour l’instant je suis débordé par des tracas juridiques qui font aussi mal qu’aux fractures…et là ne me demandez pas de choisir entre la peste et le choléra 😉

  31. Bonjour Pascal,
    MERCI d’avoir relaté toute votre histoire car j’ai également fait une chute à vélo mi juillet, et depuis je cherche des explications et surtout, à être rassurée sur l’évolution d’une fracture de la tête radiale.
    J’ai tout d’abord été très mal prise en charge aux urgences qui, malgré mes douleurs, l’impossibilité de plier et déplier le bras, ni de pronosupination, que je signalais être intolérable, ils n’ont rien vu sur les radios. Donc, on m’a renvoyée chez moi avec une fracture !
    C’est 3 semaines après m’être rapprochée d’un chirurgien, qui a fait réaliser un scanner (merci d’entendre enfin ma douleur), que la fracture a été révélée.
    A ce stade, plus question de plâtrer et vu que la consolidation se passait bien et ne s’était pas déplacée, j’ai eu juste à garder le bras en écharpe encore 3 semaines.
    Seulement, comme vous, mon bras ne se déplie pas encore (je suis à 7 semaines de l’accident) et j’ai eu 3 séances de kiné. J’ai très mal dans les muscles, surtout le diploïde, le triceps et ceux de l’avant bras.
    Votre expérience me rassure sur la suite qui m’attend, alors encore merci.
    Vous espérant aujourd’hui complètement rétabli.
    Aurélia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *