Le Caire confidentiel – Tarik Saleh

Le Caire confidentiel - Tarik Saleh Avec un titre pareil, faisant référence à « L.A. Confidential », le roman de James Elroy (admirablement adapté à l’écran par Curtis Hanson), je n’ai pas trop hésité pour aller voir ce film, d’autant que les critiques étaient plutôt bonnes dans l’ensemble.

Franchement j’ai bien aimé, pas tant pour l’intrigue elle-même que pour l’ambiance globale du film, la manière dont la ville du Caire est rendue. Car après le policier assez mutique, le personnage principal de ce film est sans conteste la ville du Caire, admirablement rendue, aussi bien visuellement (les déplacements des flics en voiture) que musicalement (la bande son retranscrit bien l’ambiance).

De tout cela ressort une peinture sociale très réaliste, oscillant entre une pauvreté sans espoir et une extrême richesse qui permet tout. Quant à l’intrigue, assez classique, réserve principalement comme surprise la corruption omniprésente à tous les étages ! Même ceux qui luttent contre la corruption ne cherchent en fait qu’à avoir leur part du gâteau.

La dernière scène est assez terrible, avec le policier qui se fait tabasser par les manifestants de ce qui sera « printemps arabe » égyptien, permettant à son oncle, grand maître de la corruption, de s’échapper. Quand on sait ce qu’il est advenu dudit printemps arabe en Égypte, la corruption n’a pas du s’arranger depuis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *