Archives de catégorie : Général

Fracture du coude – 6 mois après

cicatrice Troisième et dernier article sur ma fracture du coude, histoire de faire le bilan. Voilà maintenant plus de six mois d’écoulés depuis la chute de vélo… alors où en suis-je ?

A gauche la jolie cicatrice, qui devrait laisser peu de trace on dirait… du beau boulot de la part du chirurgien.

Arrêt de la kiné

Après deux mois de kiné assez intensifs, le kiné y a lui-même mis fin mi-décembre : au cours d’une séance, de beaux craquements (probablement de la tête radiale) se sont fait entendre… le kiné a alors radicalement changé de discours, me demandant de lever le pied lors des exercices : «il ne s’agirait pas de tout casser là-dedans… ». Et deux ou trois jours plus tard, il me proposait d’arrêter les séances, qu’il s’agissait maintenant de remuscler tout ça, et d’arrêter le travail en extension/flexion/rotation. Il ajoutait que le travail musculaire pouvait être fait à mon rythme : je pouvais aussi bien laisser tout cela revenir tout seul, ou faire des exercices avec une petite haltère pour faire travailler les biceps et triceps. A moi de voir…

Après la kiné

Ce fût vite vu : j’ai pratiquement arrêté tout exercice, et j’ai vraiment ressenti de bonnes sensations à laisser mon bras récupérer tranquillement à son rythme. Je pense qu’il avait vraiment besoin de repos après ces deux mois d’exercices. Et je n’étais pas vraiment pressé : c’était l’hiver, et donc peu d’envie de faire du vélo, de toutes façons… pour le reste, les gestes de la vie quotidienne étaient là et permettaient aux muscles de se refaire petit à petit.

J’ai refait du vélo l’autre jour : à part une petite douleur à l’extérieur du coude, tout s’est bien passé. En fait rien d’autre que le fait de faire travailler une zone encore un peu faible.

Les avis avisés

Car c’est vraiment très long pour tout récupérer (vitesse, force), et il vaut mieux tabler sur un an ! Comme le dit mon médecin généraliste : «à moins que vous ne soyez en croissance, c’est pour tout le monde pareil… or votre croissance est terminée je crois ?». Je n’ai pu que confirmer.

Je suis retourné voir une dernière fois le chirurgien début janvier : toujours aussi laconique, à la question « puis-je refaire du vtt ? il me répondît « oui, vous ne vous abîmerez pas plus les articulations qu’avant »…

Inattendu, l’ostéopathe m’a dit que j’aurai pu venir la voir plus tôt, qu’ils peuvent apporter un petit plus lors de la rééducation, en pratiquant une sorte de micro-massage (si j’ai bien compris) sur le coude. De toutes façons, après tout le travail fait sur le coude lors de la rééducation, une visite chez l’ostéopathe ne fait pas de mal, car l’épaule a pas mal compensé, et remettre tout cela en place n’est pas superflu.

Les photos

Voilà des photos pour comparer : à gauche c’était en novembre (celles de l’article Rééducation du coude), à peu près à mi-chemin des exercices de kiné. Et à droite voilà où j’en suis maintenant. L’écart est impressionnant finalement… et montre qu’il ne faut pas se décourager et rester patient.

flexion maximum en novembre flexion maximum en mars

extension maximum en novembre extension maximum en mars

Et à la demande de Trucchi 😉 pronation et supination : si je compare avec l’autre bras, j’ai perdu  un peu plus en supination, mais ça m’a l’air pas mal dans l’ensemble. Pas de problème pour tenir le guidon du vtt !

pronation supination

Et maintenant

Je ressens encore quelques douleurs, sur certains gestes. J’ai l’impression que la tête radiale met du temps à se remettre en place. Mais je passe ma main gauche derrière le cou sans problème, et c’est pas mal du tout !

Hier, j’ai pris le tournevis pour visser des dominos : à chaque quart de tour, j’entendais plusieurs petits craquements, toujours de la tête radiale. C’est probablement à cause de cette fracture sans déplacement qui a fini par se déplacer… dixit le chirurgien, c’est comme si un roulement avait quelques grains de sable !

Et dans six mois, il faudra retourner à l’hosto pour me faire enlever ma jolie vis… Apparemment, c’est conseillé : le chirurgien m’avait dit que je pouvais aussi bien la garder. Mon médecin généraliste et l’ostéopathe me conseillent tous les deux de la faire retirer : il s’agit d’un corps étranger, il y aura de la calcification autour, etc… Je la ferai donc enlever.

Pour finir

Après le premier article Chute de vélo (à l’arrêt), le second article qui s’intitulait Rééducation du coude a eu un grand nombre de commentaires (23 à ce jour, record du blog !), en grande partie parce qu’un kiné s’est mis à répondre, et les questions d’autres personnes n’ont pas tardé.

Merci donc à Pierre Trucchi pour tous ses conseils avisés et encouragements : cela confirme ce que je pense, à savoir que le kiné est celui qui est le plus proche du patient, qui s’investit avec lui lors du travail de rééducation, l’encourage ou lui recommande la patience … quand le chirurgien semble lui tout trouver évident… et donc toute question stupide.

Ce dernier me disait d’ailleurs que la rééducation, je pouvais aussi bien la faire tout seul… franchement, je ne crois pas que je serais arrivé à ce résultat sans kiné.

Rééducation du coude

la radio après l'opération Le 12 septembre dernier, je me cassais donc le coude lors d’une chute de vélo. Bilan : fracture de l’olécrane très déplacée et fracture sans déplacement de la tête radiale (bras gauche).

La rééducation de l’articulation du coude n’est pas une chose facile, celle-ci ayant une fâcheuse tendance à s’ankyloser. J’écris cet article car j’aurai bien voulu trouver un peu plus d’infos sur le net à ce sujet, les choses n’étant pas toujours bien expliquées (ou comprises).

Continuer la lecture Rééducation du coude

Chute de vélo (à l’arrêt)

Samedi dernier, une très belle ballade avait été organisée par des amis en Bretagne : aller de Rennes à Dinan en suivant le canal d’Ille-et-Rance, soit environ 80 kms, mais sur du plat, ce qui rendait la chose possible aux grands sportifs que nous sommes. Nous étions six au départ (de droite à gauche) : Jean, Dominique, Ely, Eric et moi-même… plus Cocotte, seule représentante de la gente féminine, et qui prend la photo.

Malgré un léger vent de face, un magnifique ciel bleu nous annonçait une belle journée ensoleillée. Une fois sortis de Rennes, nous voilà partis le long des chemins de halage, suivant les multiples courbes du canal, et passant d’écluses en écluses. Tout était donc réuni pour passer une superbe journée.

Pour l’occasion, j’avais mis mes chaussurres VTT qui se fixent sur les pédales auto-bloquantes, qui offrent un meilleur confort ainsi qu’un rendement optimum… ce fût ma seule erreur ! shimano_pd-m424 Après 35 kms, au passage d’une écluse, il y avait une route à traverser; Eric s’arrête fort logiquement… arrivant juste derrière, et surpris par cet arrêt, je freine, tente de passer sur le côté… et me retrouve pratiquement à l’arrêt, en perte d’équilibre sans avoir eu le réflexe de débloquer mon pied… Imaginez alors ce qui se passe quand on tombe d’un vélo avec les pieds attachés aux pédales, et vous visualiserez très bien la scène ! Par réflexe, je mets le coude pour me protéger… Et voilà comment on se fracture le coude.

Restait à appeler un pote pour qu’il vienne me chercher en voiture et m’emmener à l’hôpital. Eric appelle alors Patrice :

– salut Patrice, tu fais quoi cette après-midi ?
– oh je suis hyper booké, plein de trucs à faire…
– on a besoin de toi, Pascal s’est probablement cassé le coude, il faut l’emmener à l’hosto !
– Ok, j’arrive tout de suite.

Pas de doute, Patrice est un vrai pote !! son premier défi était de nous retrouver au milieu de nulle part, en pleine campagne, avec les quelques indications glanées auprès d’une postière qui passait par là (vive la Poste et le service public !), sachant que le sens de l’orientation n’est pas son point fort… Mais il s’en est bien sorti, même s’il refusa de nous dire par où il était passé !

Une fois arrivé aux urgences de la polyclinique de Cesson, j’étais parfaitement pris en charge, et opéré en fin d’après-midi. De l’accueil au chirurgien en passant par les infirmiers(-ères), je n’ai que des compliments à leur faire, ils ont tous été très sympas, pleins d’humour et très professionnels. Alors que le chirurgien ne savait pas encore s’il allait m’opérer le soir même ou le lendemain matin, et que je lui répondais que je commençais à avoir mal et préfèrerais le soir même, il me répondit que de toutes façons, j’aurai mal avant ET après l’opération… franc et direct !
Le diagnostique officiel sera : «fracture de l’olécrane très déplacée et fracture sans déplacement de la tête radiale ». Et donc pose d’une vis pour l’olécrane… Afin de faciliter la rééducation, le chirurgien ne posera pas de plâtre.

Sorti dès le lendemain de la clinique, voilà ce que ça donne après deux jours. Le bras est nettement enflé, j’ai l’air d’un joueur de tennis :

Depuis, Eric et Cocotte m’ont pris en charge… ils me beurrent mes tartines le matin au petit-déjeuner, me coupent la viande dans l’assiette aux repas… c’est tout juste s’ils ne me bordent pas le soir en me chantant une berceuse ! plus sérieusement, ce sont les nuits les plus difficiles, et je préfère de loin un cachet de paracétamol…

Ils m’ont même trouvé une infirmière fraîchement dîplomée en la personne d’Elise, leur nièce, qui est venue hier me refaire le pansement. Elle a été très douce et la cicatrisation est en bonne voie, même si il y a encore un énorme bleu et que le bras est encore gonflé (je vous épargne un gros plan sur la plaie, ce n’est pas très beau).

Voilà, j’ai déjà beaucoup moins mal maintenant, et c’est bien agréable. Je dois garder une écharpe pendant 30 jours, ensuite la rééducation devrait bien se passer, grâce à l’absence de plâtre permettant « une petite mobilité d’entretien ».

Pour terminer, je ne suis pas prêt de remettre ces chaussures, et vais rapidement revenir à des pédales classiques… c’est vraiment une mauvaise idée que j’ai eu, et le risque encouru ne vaut vraiment pas le léger gain que ce système procure.

[mise à jour]
Lire la suite ici, un article deux mois après, à propos de la rééducation.

Showvin

showvin.jpg Voilà une nouvelle manière de découvrir le vin, et qui plus est initiée par mon cousin Olivier. Le site Showvin vous propose de vous abonner pour recevoir chaque mois 2 vins à découvrir, accompagnés d’un petit livret Entre-vin où l’on trouve des conseils de dégustation, un descriptif du domaine et du vigneron pour chaque vin, ainsi que plusieurs articles autour de l’univers du vin.

Il s’agit si j’ai bien compris de vins du Languedoc, là où est installé Olivier. Mais il devrait remonter vers le Rhône au fur et à mesure si j’ai bien compris. C’est un amoureux du vin, et passe son temps à parcourir le terroir et rencontrer les vignerons. Je ne doute pas qu’il fasse une très bonne sélection, avec des viticulteurs qui ont la volonté de faire un produit de qualité.

C’est original, cela personnalise la découverte du vin, connaissant un peu de son histoire. Il y a 3 formules, chacune pour un budget différent. Profitez également du blog avec des articles intéressants, comme sur la consommation modérée du vin et l’effet sur la santé, mentale cette fois ! Il ne s’agit plus des artères, mais du fonctionnement du cerveau. Ça me donnerait presque envie…

C’est aussi une excellente idée de cadeau, en cette période de fêtes !

Souhaitons bonne chance à Olivier dans son entreprise, et n’hésitez pas partager l’information avec vos amis.

Bretagne 1 – Corse 0

Voilà une bien belle vitrine que l’on peut voir rue Godefroy à Puteaux ces jours-ci:

Il s’agissait d’une boutique qui proposait des spécialités Corses… Le succès n’ayant manifestement pas été au rendez-vous, de nouvelles spécialités vont arriver, de l’Ouest cette fois-ci !

Alcohol verboden

alcohol_verboden.jpg A la demande de mon médecin, me voilà à la diète pour 3 mois: pas une goutte d’alcool pour voir comment seront mes globules rouges à cette date.

Il y a 5 ans, j’avais fait le bilan de santé que nous propose la Sécu. L’analyse du sang montrait quelques anomalies. Mon médecin avait alors demandé d’autres analyses pour voir s’il y avait un manque de fer, par exemple, et d’autres trucs. Mais ce n’était pas ça.
Après, il m’avait fait un mot pour aller à l’hosto voire un spécialiste. J’avais laissé tomber.

J’ai refait des analyses la semaine dernière, avec un résultat très similaire. Et là, le médecin me demande « Et l’alcool ? »… Je n’ai pas caché que j’aimais bien prendre l’apéro, et même jouer les prolongations… voir faire la fête… « Et bien, je vous mets à la diète pendant 3 mois: c’est le temps de vie des globules, avant qu’ils ne soient régénérés, et on verra ce que cela donne » puis il ajoute avec un petit sourire « …vous en ressentirez peut-être de bonnes sensations ! ».

Alors voilà, depuis mardi dernier, le 10 avril, je suis à l’eau (avec bulles, sans bulles), au thé, ou encore à la tisane le soir !

J’attend de pied ferme le week-end de l’ascension (le 17 mai, c’est le jour de la St Pascal en plus !): un grand week-end avec les potes de Bretagne… Je les regarderai s’ennivrer avec un petit sourire…

Comme je ne vais pas créer une catégorie santé, j’ai choisi celle du sport: mes mollets devraient apprécier (c’est connu, le vin blanc descend dans les mollets), et je vais peut-être courir plus vite ? Doubler Hubert ?

Diète

Je termine par la définition de ce mot tirée du Littré, j’aime bien la citation de Buffon :

1° Terme de médecine. Manière d’employer régulièrement tout ce qui est nécessaire pour conserver la vie, soit dans la santé soit dans la maladie. La diète est une partie essentielle de la médecine.

Je ne laisse pourtant pas d’aller et venir, et les médecins m’assurent que tout ira bien, pourvu que je sois exact à la diète qu’ils m’ont ordonnée, et je l’observe avec une attention incroyable, RACINE. Lettre à son fils, 52.

Il [Théodose] entretenait sa santé par un exercice modéré et par la diète, FLÉCHIER. Hist. de Théod. IV, 80.

Diète sèche, régime dans lequel on s’abstient de boire le plus possible et qui est prescrit dans certaines affections. On dit aussi xérophagie.

2° Régime qui consiste surtout dans l’abstention des aliments et qui s’applique particulièrement aux malades. Il fut mis à la diète. Une diète rigoureuse. Il ne faut pas prolonger la diète au delà de ce qui est nécessaire.

Privation de nourriture.

Quoique voraces, les loups supportent aisément la diète, BUFFON. Loup.

Premier post

C’est parti ! un blog pour pouvoir donner une info, ou une humeur…

Je crée d’office 3 rubriques: Politique, Informatique et Musique. La rubrique « Général » est créée par défaut.

J’utilise donc WordPress, un weblog tout prêt (et libre bien entendu), dont je ne maîtrise pas grand chose pour l’instant ! ça a l’air assez puissant…

J’ai déjà réussi une upgrade de la version 1.2 (la version installée par Free) vers la version 1.5 … ne me demandez pas comment ! (en fait, allez voir à cette adresse), tout est expliqué clairement, et ça marche.
Bref, plein de choses à découvrir…